POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Covid-19 : Casablanca à l’épreuve de l’explosion de contaminations et de cas critiques

Les Casablancais respirent la joie de vivre (et probablement le Covid-19) sur la plage de Ain Diab.
Avec un quart des cas actifs marocains, et un rythme soutenu de 400 cas identifiés quotidiennement, Casablanca est à scruter de près pour cerner l’évolution épidémiologique du royaume marocain.
Il y a dans la situation que traverse la capitale économique du royaume, quelque chose qui en dit long sur la difficulté d’être en guerre contre un “ennemi invisible”. Une remontée discrète, cran après cran, à l’usure et sans poussée brutale et incontrôlable. Mais bien suffisante pour s’en inquiéter. Plus que jamais, le royaume bat au rythme de sa capitale économique et de ses environs en ce qu’elle a de curseur, pour indiquer sur quelle fréquence bat le pouls du pays face à l’épidémie. Alors qu’elle compte toujours parmi les régions les plus touchées par les assauts du coronavirus, Casablanca-Settat a été confrontée à un pic de contaminations qui la détacherait presque du reste de l’analyse épidémiologique du pays. Une situation “particulièrement difficile”, attestait le wali de Casablanca-Settat, Saïd Ahmidouch. “Le diagnostic de la pandémie de la région souligne une hausse du nombre de personnes touchées par le virus”, détaille-il.
Le nouveau bilan du ministère de la Santé fait état de 1.241 nouveaux cas de contamination au coronavirus qui ont été enregistrés en 24h, portant le cumul depuis le 2 mars à 37.935 cas au jeudi 13 août à 17h. Dont 393 nouveaux cas ont été enregistrés à Casablanca-Settat (331 à Casablanca, 38 à Settat, 7 à Nouaceur, 5 à Mohammedia, 4 à El Jadida, 1 à Berrechid, 2 à Benslimane, 4 à Mediouna, 1 à Sidi Bennour).
(TelQuel)
Lire aussi
commentaires
Loading...