POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

A monsieur le président de la République: l’égalité ne se divise pas et nous avons le droit de la revendiquer

Vos déclarations lors de la journée de la femme contre l’égalité dans l’héritage sont hors du temps ; elles contredisent les luttes authentiquement tunisiennes portées par de nombreuses générations de militantes et militants démocrates qui ne sont pas des agents vendus de l’étranger.
L’égalité ne se divise pas elle est valable pour toutes et tous et la Tunisie n’est pas un Etat islamique qui applique à la lettre des mesures contraires aux droits dont le droit à l’égalité. Beaucoup de mesures religieuses ne sont plus appliquées sans susciter des contestations.
Il n’existe aucune justification logique contre l’égalité dans l’héritage, comme il n’en existe pas pour justifier toute atteinte aux droits de l’Homme qui sont universels.
Je dis cela alors que le contexte politique est explosif et que vous assumez courageusement votre rôle pour sortir le pays du bourbier actuel, mais ce n’est pas en renforçant le camp de la réaction que les droits économiques et sociaux des femmes seront satisfaits.
L’égalité ne se divise pas, elle doit régner partout dans le champ économique et social et dans le domaine des droits individuels et publics
Nous continuerons la lutte des réformistes tunisiens éclairée par la pensée et l’action de Tahar Haddad pour l’égalité totale des femmes et des hommes dans l’héritage, dans les salaires, la formation, l’emploi, la culture …

Tarek BEN HIBA

Lire aussi
commentaires
Loading...