Une amende pour la protection de la tortue marine

Le conseil municipal de Monastir a validé la décision de fixer une amende de 1000 dinars afin de protéger la tortue de mer. En effet, cette sanction s’applique aux pêcheurs, vendeurs ou transporteurs de cette espèce menacée.

En effet, cette initiative a été saluée par l’association Notre Grand Bleu  étant donné qu’il s’agit de la première décision décentralisée en faveur de la biodiversité, en Tunisie. La tortue de mer, bien qu’elle soit classée parmi les espèces menacées, est toujours pêchée en Tunisie.

Par ailleurs, des pratiques illégales de commerce de cette espèces ont été signalées à l’INLUCC, en avril. En effet, la tortue de mer se vend au bord de la route en dépit de l’existence d’une loi qui protège les cétacés.

Notre Grand Bleu a félicité toutes les parties ayant contribué à l’approbation de cette décision à l’instar du président du comité de l’environnement et du développement durable, la municipalité de Monastir et l’institut national des sciences et technologies de la mer.

Lire aussi: Et si la Tunisie devenait un havre de paix pour les tortues marines ?

Lire aussi
commentaires
Loading...