POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tunisie: 3 plateformes de Crowdfunding opérationnelles avant la mise en place d’un cadre législatif

Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi, a affirmé que les opérations de recherche menées récemment par la BCT et la Commission Tunisienne des Analyses Financières (CTAF) ont permis de découvrir trois plateformes de financement participatif (Crowdfunding) ayant entamé leurs activités avant l’entrée en vigueur des textes de loi régissant ces structures de financement.

S’exprimant lors d’une réunion organisée ce jeudi 1er juillet 2020 par la commission des Finances, de la planification et du développement à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), le gouverneur de la BCT a mis l’accent sur l’importance de la mise en place d’un cadre législatif régissant l’usage et les activités de ces plateformes de financement participatif. Il a également appelé à mettre en place un modèle de contrôle et de gouvernance efficace afin d’exploiter les potentialités offertes par ce secteur prometteur selon ses dires.

Rappelons que la loi du Crowdfunding avait été validée par le conseil des ministres au mois de février dernier.

Le financement participatif est un outil de collecte de fonds fonctionnant sur une plateforme internet et permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés. Les porteurs de projet souhaitant collecter des fonds pour une initiative personnelle ou professionnelle peuvent être des entreprises, des associations, des particuliers, etc.

Ce mode de financement se fait sans l’aide des acteurs traditionnels du financement, il est dit désintermédié.

En Tunisie, cet outil de financement est ouvert au public y compris les Tunisiens résidant à l’étranger. Tout le monde peut placer la somme qu’il souhaite pour financer des projets innovants, des start-ups ou des PMEs…

Lire aussi: L’accompagnement des secteurs lésés par le Covid-19 au cœur de la réunion Fakhfakh-Yaïche-Abassi

Lire aussi
commentaires
Loading...