POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tabac illicite en Tunisie : STOP! On meurt!

Dr Donia Gharbi-kilani

 

Par Donia Gharbi-kilani

Le tabac est une cause majeure de décès, de maladie et d’appauvrissement!
(OMS)
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie du tabagisme est l’une des plus grandes menaces ayant jamais pesé sur la santé publique mondiale. Elle fait plus de 8 millions de morts chaque années dans le monde »
Contrefaçon ou contrebande!
La contrefaçon ou la contrebande deux volets de distribution illicite du tabac sous toutes ses formes. Un commerce juteux qui s’impose et la Tunisie, à l’instar du reste des nations, n’y échappe pas.
Un local insuffisant!
Devant des prix locaux de plus en plus onéreux et face à une production locale qui, pour des raisons difficiles à comprendre, à chiffrer ou à expliquer, une traçabilité qui fait défaut, fait que le fumeur ordinaire de mon Pays se trouve pris dans une sorte de guet-apens, issu d’un terrorisme enfumé des temps modernes!
La contrefaçon et la contrebande du tabac ne se soumettent à aucune forme de contrôle formel ou sanitaire et s’imposent en maîtres des lieux, inondant les marchés parallèles. Et en l’absence de toute traçabilité locale fiable, le tabac illicite pose et impose ses marques.
Les conditions sanitaires de l’informel
La contrefaçon qui oeuvre dans la rapidité et la quantité, dans des conditions de précarité et d’insalubrité, met à genoux la dignité même de l’être humain! Une production qui n’obéit à aucune norme ni protocole, à aucune réglementation sanitaire digne de ce nom. Le tabac utilisé pour fabriquer ces cigarettes, ressemble plus à un amas d’ordures mélangées d’ici et de là et dont la consommation par le fumeur non averti ou tenté par le prix peut être fortement nocive.
Le tabac contrefait est dangereux!
Il a été scientifiquement prouvé que la composition de la cigarette issue de la contrefaçon est fabriquée dans des conditions insalubres, n’obéissant à aucune norme d’hygiène fiable ou à une réglementation sanitaire digne de foi. Le contenu de ce tabac ne répond à aucun standard usuel. Ce tabac est composé de toute sorte de déchets et de très peu de nicotine. Cet « attrape-fumeur » est fait de telle sorte que la concentration en nicotine par cigarette, contrairement à une cigarette ordinaire est insuffisante et n’arrive pas à assouvir sa dépendance à la nicotine. De ce fait, le fumeur se trouve obligé de consommer une plus grande quantité de cigarettes pour avoir plus de nicotine et par la même, à inhaler d’avantage de produits « mal identifiés ». C’est ainsi que commence l’usure physique et morale et la chute aux enfers de la maladie.
La santé infernale!
Totalement exclue et pas seulement écartée, la santé perd de sa noblesse et la mort de sa grandeur! Seul un quotidien, je veux parler d’un présent suffocant, usé, bafoué et manipulé jusqu’à la dernière expiration.
Ma requête auprès de nos décideurs, en tant que citoyenne tunisienne, médecin tabacologue en exercice depuis bientôt deux décennies, est de considérer le commerce illicite du tabac comme une priorité nationale. Je lance cet appel au nom de chaque citoyen tunisien tabagique ou victime d’un tabagisme passif dont il ignore l’ampleur de la gravité au même titre que le tabagisme actif!
Et l’autre qui disait:  » Tous les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres!« 
*Médecin tabacologue
Lire aussi
commentaires
Loading...