POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Renforcer la coopération contre le COVID-19 pour une communauté d’avenir partagé Sino-Arabe

Par Wang Yi, Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères

Wang Yi, Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères

La propagation mondiale de la COVID-19 a des d’impacts sur chacun d’entre nous. Face à un défi sanitaire de telle ampleur, la Chine et les pays arabes ont fait preuve de solidarité et d’entraide, et leurs relations ont gagné en profondeur et en hauteur à travers ce combat commun.

C’est au feu qu’on éprouve l’or, et dans l’adversité, la véritable amitié. Quand la Chine traversait le moment le plus difficile dans sa lutte contre la COVID-19, les dirigeants des pays arabes lui ont exprimé un fort soutien politique à travers de multiples lettres et appels téléphoniques témoignant leur solidarité. La 53e session du Conseil des Ministres arabes de la Santé a publié une déclaration en soutien des efforts de la Chine face à ce défi sanitaire. Les pays arabes ont fait don à la Chine de plus de 10 millions de masques et d’autres matériels médicaux dont elle avait un besoin urgent. La tour Burj Khalifa aux Émirats arabes unis, l’édifice le plus haut du monde, s’est illuminée avec les mots « Wuhan Jiayou » (Courage, Wuhan). En Égypte, la pyramide de Khéops s’est éclairée aux couleurs du drapeau national chinois. Et des amis arabes ont posté des vidéos et des chansons sur Internet pour exprimer leur soutien à la Chine. Autant de témoignages de solidarité qui ont profondément touché les 1,4 milliard de Chinois.

Comme le dit un proverbe chinois, « À celui qui m’offre une pêche, je donne en retour un beau jade ». Quand les pays arabes ont été frappés par la COVID-19, la Chine s’est tenue à leurs côtés. Le Président Xi Jinping, dans ses entretiens téléphoniques et lettres à de nombreux dirigeants arabes, a exprimé la volonté ferme de surmonter ensemble l’épreuve dans la solidarité. La Chine a fait d’importants dons en matériels qui ont contribué énergiquement à la lutte des pays arabes contre la maladie. Elle a partagé sans réserve avec eux ses expériences et techniques médicales, organisé des visioconférences de spécialistes sanitaires avec 21 pays arabes, et envoyé des groupes d’experts médicaux à huit pays arabes. Elle a également aidé les pays arabes à acheter des matériels en Chine et soutenu leurs efforts pour une reprise ordonnée des activités économiques.

Soutenant toujours le peuple palestinien dans sa juste cause du rétablissement de ses droits nationaux légitimes, la Chine a pris des arrangements spéciaux pour l’aider à faire face à la COVID-19. À part les dons de matériels et l’envoi d’experts sur place, elle a apporté du soutien financier à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient.

Unis par la conviction et partenaires dans l’action. La Chine et les pays arabes partagent une convergence de vues sur la lutte internationale contre la COVID-19. Le Président Xi Jinping, à l’ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la Santé, a appelé à la coopération internationale contre le virus, à faire valoir le rôle leader de l’OMS et à améliorer la gouvernance mondiale de la santé publique. Les dirigeants des pays arabes et le Conseil des Ministres arabes de la Santé ont aussi appelé les pays du monde à renforcer leur coopération avec l’OMS. Les deux parties s’opposent toutes les deux à la politisation de la maladie et à l’étiquetage du virus, apportant une contribution importante à la mobilisation mondiale face à la COVID-19.

La solidarité sino-arabe face à ce défi sanitaire montre une fois de plus que quels que soient les aléas internationaux, la Chine et les pays arabes demeurent bons partenaires pour le bénéfice mutuel et bons frères qui partagent heurs et malheurs. Leur coopération contre la COVID-19 a permis de porter leur partenariat stratégique à une nouvelle hauteur. Lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-arabe en 2018, le Président Xi Jinping a invité les deux parties à travailler main dans la main pour faire progresser leur partenariat stratégique dans la nouvelle ère et à bâtir une communauté d’avenir partagé sino-arabe, ce qui a reçu un écho favorable des pays arabes. Depuis lors, la coopération sino-arabe a affiché une forte dynamique et porté des fruits abondants dans tous les domaines.

Premièrement, une confiance politique mutuelle sans cesse renforcée a contribué à consolider le soutien mutuel sur les questions touchant aux intérêts vitaux et aux préoccupations majeures de part et d’autre. Sous l’impulsion des échanges de haut niveau intenses, dont la visite d’État réussie du Président Xi Jinping aux Émirats arabes unis et les visites en Chine des dirigeants de nombreux pays arabes, les relations sino-arabes ont connu un développement régulier. La Chine a fermement soutenu les efforts des pays arabes visant à préserver leur sécurité et stabilité et à poursuivre une voie de développement adaptée aux réalités nationales, ainsi que l’aspiration du peuple palestinien à rétablir les droits nationaux légitimes et à créer un État souverain indépendant. Et les pays arabes ont, de leur côté, apporté un soutien ferme à la Chine notamment sur les questions liées à Taiwan et au Xinjiang, et soutenu les efforts chinois visant à préserver la sécurité nationale à Hong Kong en vertu de la loi.

Deuxièmement, une plus grande synergie des stratégies de développement a permis d’associer étroitement le rêve du renouveau national de la Chine et celui des pays arabes. 19 pays arabes et la Ligue des États arabes ont signé avec la Chine des documents de coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », permettant une synergie mieux ciblée et plus efficace entre les stratégies de développement national des deux parties. Rien qu’en 2019, plus de 2 300 représentants chinois et arabes de différents milieux ont participé à des activités organisées dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-arabe, occasions pour les deux parties d’approfondir leurs échanges d’expériences et inspiration mutuelle sur la gouvernance de l’État.

Troisièmement, une coopération pragmatique plus approfondie a donné davantage de résultats mutuellement bénéfiques. En 2019, le volume des échanges commerciaux entre les deux parties a augmenté de 9% par rapport à 2018. Les pays arabes ont consolidé leur position de premier fournisseur de pétrole brut de la Chine. L’investissement dans les deux sens a poursuivi une croissance solide. La coopération en matière d’énergie bas carbone a porté des fruits abondants, et les projets majeurs comme la centrale solaire à concentration à Dubaï avancent dans d’heureuses conditions. De plus en plus de pays arabes ont réalisé leur rêve spatial grâce aux technologies chinoises, comme en témoigne le lancement réussi du premier satellite soudanais SRSS-1.

Quatrièmement, les échanges humains et culturels intensifiés ont favorisé l’inspiration mutuelle. Ces deux dernières années, plus de 6 000 professionnels de différents milieux des pays arabes sont venus en Chine pour des stages de formation. Les cours de chinois sont très populaires en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et dans d’autres pays arabes. Face aux allégations fallacieuses sur le « choc des civilisations », la Chine et les amis arabes ont défendu ce qui est juste et montré ensemble le bon chemin à suivre.

La COVID-19 continue de sévir dans le monde et les différents pays sont plus que jamais étroitement liés. Il est temps d’approfondir davantage le partenariat stratégique sino-arabe et de bâtir une communauté d’avenir partagé sino-arabe.

La Chine et les pays arabes doivent être de vrais amis capables de surmonter les difficultés par la solidarité et la coopération. Nous devons continuer de combattre côte à côte la COVID-19 en nous soutenant mutuellement, de nous opposer à la politisation de la maladie et à l’étiquetage du virus, et de soutenir le rôle de leadership clé de l’OMS dans la réponse internationale à la COVID-19, afin d’apporter notre part de contribution à la promotion de la santé publique mondiale.

La Chine et les pays arabes doivent être des promoteurs de la paix durable et de la sécurité universelle. Nous devons défendre ensemble le multilatéralisme et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et œuvrer ensemble au règlement politique des questions d’actualité régionale afin que le Moyen-Orient retrouve au plus tôt la paix et la tranquillité. La Chine se tiendra toujours fermement aux côtés du peuple palestinien et continuera de lui apporter soutien et aide.

La Chine et les pays arabes doivent être de bons partenaires pour la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé. Nous devons poursuivre notre coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », élargir nos partenariats dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, des télécommunications et du spatial, explorer le potentiel de coopération notamment dans les nouveaux secteurs et formes d’activités qui émergent depuis l’apparition de la COVID-19, et enrichir et perfectionner sans cesse le Forum sur la Coopération sino-arabe.

La Chine et les pays arabes doivent être des pionniers dans la promotion de l’ouverture, de la tolérance et de l’enrichissement mutuel des civilisations. Nous devons préconiser fermement le dialogue pour dissiper les malentendus et nous opposer à tout amalgame entre le terrorisme et une ethnie ou une religion particulière. Il faut explorer en profondeur le potentiel d’inspiration mutuelle entre nos deux civilisations et renforcer les échanges humains et culturels, afin de resserrer les liens d’amitié et de coopération entre nos peuples.

Enraciné dans la terre fertile du respect mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, l’arbre de l’amitié sino-arabe ne peut être ébranlé par aucune tempête ni par aucune force. Tant que la Chine et les pays arabes restent unis et solidaires, la communauté d’avenir partagé sino-arabe sera inébranlable, et les relations sino-arabes auront un avenir plus radieux !

Lire aussi
commentaires
Loading...