POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Qalb Tounes prend la défense de Iyadh Elloumi

Qalb Tounes a dénoncé, en ce vendredi 10 juillet 2020, les dangereuses campagnes de dénigrement orchestrées contre son député Iyadh Elloumi.
Des campagnes menées, d’après un communiqué rendu public aujourd’hui, par des blocs parlementaires pro-gouvernement et des dissidents de Qalb Tounes en vue de porter atteinte à la réputation d’Elloumi ainsi qu’à la crédibilité de la Commission qu’il préside.
Elloumi étant à la tête de la Commission chargée d’enquêter sur les soupçons de conflit d’intérêts concernant le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh.
Par ailleurs, le parti de Nabil Karoui a appelé Fakhfakh à interdire toute tentative de blocage des travaux de la Commission en question, selon le même communiqué.

Notons qu’une Commission a été mise en place afin d’investiguer ces soupçons autour d’Elyes Fakhfakh. Ce dernier s’est, en début de la plénière consacrée à l’évaluation des cent premiers jours de l’action gouvernementale tenue le 25 juin dernier, directement attaqué à la polémique concernant un conflit d’intérêt dont il fait l’objet.
Il s’est adressé à ses détracteurs en assurant qu’il a toujours travaillé en toute transparence et intégrité et lutté contre la corruption. Il leur a dit, ainsi, que tous ceux contestant sa crédibilité peuvent toujours espérer.
Fakhfakh a, dans ce sens, décidé de céder volontairement toutes les actions qu’il détient dans les entreprises à l’origine de la polémique affirmant qu’il n’a jamais enfreint la loi et promettant de démissionner s’il s’avère autrement.

Pour ce qui est de Iyadh Elloumi, il a été accusé par Mariem Laghmani, élue du Bloc national -présidé par Hatem Mliki- et ancienne députée Qalb Tounes d’avoir violé ses données personnelles.
Laghmani avait, en effet, annoncé qu’elle allait déposer une plainte à l’encontre d’Elloumi pour infraction de ses données personnelles et l’agression verbale qu’elle avait subie.
D’après Mariem Laghmani, Elloumi a enfreint ses droits, sa liberté et ses données personnelles en détenant une copie de sa carte d’identité nationale et en lui disant qu’elle était plus belle lorsqu’elle était voilée.

« Je suis toujours belle surtout quand je portais le voile et souffrais de chute de cheveux causée par un traitement. Ceci est un point de force pour moi d’autant plus que j’étudiais et je travaillais et je n’ai pas compté sur la fortune de mon père comme tu l’as fait afin de façonner ta gloire fictive », avait précisé Mariem Laghmani, le 8 juillet courant, en s’adressant à Elloumi.

Lire aussi : 

Mariem Laghmani porte plainte contre Iyadh Elloumi
Les Blocs national et démocrate soutiennent Mariem Laghmani
Elyés Fakhfakh: « Je céderais volontiers les participations que je détiens dans ces entreprises »
Député de Qalb Tounes : « des pressions sur la commission d’enquête sur les conflits d’intérêts »

 

Lire aussi
commentaires
Loading...