POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Nizar Yaiche : « de nouveaux mécanismes pour permettre à l’État de lever 2 à 3 milliards de dinars »

Dans sa nouvelle stratégie, le gouvernement a promis d’éviter, au maximum, les emprunts extérieurs. C’est d’ailleurs ce qui a été rappelé par le ministre des Finances, Nizar Yaiche, lors de la conférence de presse du lundi 13 juillet 2020. Il a exclu toute éventualité de sortie sur les marchés financiers internationaux pour lever de la dette. Le gouvernement, rappelle-t-il, souhaite stopper l’hémorragie de la dette extérieure. « Elle a atteint des niveaux alarmants », a-t-il concédé – près de 85% en 2020 selon les prévisions, dont 62% de dette extérieure -.
Comment combler le besoin de financement de l’État dans ce cas ? Le ministre des Finances a indiqué que près de 12 outils devraient être mis en place par la Banque Centrale de Tunisie (BCT). L’État, à travers ces derniers, pourra lever entre 2 à 3 milliards de dinars sur le marché intérieur.
Sur un autre plan, Nizar Yaiche a assuré que l’État va régler, en 2020, une partie de ses dettes vis-à-vis de ses fournisseurs – 1 milliard de dinars environ -. Il faut rappeler, en fait, que le ministre avait déclaré, en mai dernier, que l’État serait incapable de rembourser ses fournisseurs à cause de la crise actuelle, aggravée par la crise sanitaire.

Sur le même sujet :
Yaïche : Le taux de croissance baissera à -6,5%

Lire aussi
commentaires
Loading...