POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Neo By STB : coup d’envoi du bal des start-ups et des Workshops sur le tourisme

Ce n’est plus un secret : les opportunités du digital sont infinies et aucun secteur n’est exempt de cette profonde transformation que le domaine est en train d’imposer. Journalisme, santé, éducation, industrie, agriculture, administration et même le tourisme et la finance. Chaque secteur et chaque composante détient un rôle majeur dans ce vaste univers digital.
Cette idée, la STB semble l’avoir bien comprise et assimilée. D’où le coup d’envoi de la première édition du Neo By STB. C’est un tout nouveau concept concocté par la banque bien avant la crise du COVID-19, et qui a finalement été présenté dans la soirée du mercredi 8 juillet 2020 au Palais du Baron d’Érlanger à Sidi Bou Saïd. Médias, cadres de la banque, des statuppers, et le DG, Lotfi Debbabi, étaient présents lors de ce rendez-vous crucial consacré à l’innovation et à la création.

Lotfi Debbabi, DG de la STB.

Pour cette première édition, c’est le tourisme qui sera à l’honneur. C’est une façon, pour la STB, de mettre en exergue son engagement sociétal et envers un secteur clé de l’économie tunisienne qui représente, environ, 14% de la richesse nationale. Dans une déclaration accordée à Réalités Online et à Hakaek Online, le directeur général de la STB, Lotfi Debbabi, a rappelé que cette action s’inscrit dans l’optique de la responsabilité sociétale de la banque. « Nous voulons rapprocher la finance du patrimoine. La Tunisie possède tant de richesses dont on ne profite pas pleinement. La STB, dans ce contexte, doit jouer son rôle de banque citoyenne. Le tourisme rencontre, depuis plusieurs années, des difficultés. Pour innover, il faut profiter pleinement du potentiel du digital. On parle, aujourd’hui, de l’e-tourisme. Notre objectif est tirer profit du digital afin de créer un écosystème où tous les intervenants transitent autour d’une même table », a-t-il déclaré.
A travers le NEO by STB, poursuit Lotfi Debbabi, le but est d’organiser des Workshops sur le tourisme afin d’apporter de nouvelles idées. « Notre prochain rendez-vous est fixé pour septembre 2020. Ce sera l’occasion de faire un compte-rendu de tout ce que nous aurons réalisé d’ici là. Nous avons besoin d’une rupture avec l’ancien modèle », a encore souligné le directeur général de la STB.

Hanéne Elhaj, Directrice Centrale de la STB.

Présente, également, lors du lancement du premier Neo By STB, la directrice centrale de la banque, Hanéne Elhaj, a mis en exergue le rôle capital de la banque dans l’enracinement de l’écosystème touristique qui comprend, rappelons-le, plusieurs acteurs à l’instar des banques et des startups. « Les opérateurs téléphoniques ne pourrons jamais remplacer les banques. Nos clients doivent pouvoir accéder au digital. Pour concrétiser notre projet, nous nous sommes adressés aux start-ups et aux clients. Notre objectif est d’organiser un grand événement en mars 2020 », a-t-elle déclaré.
Neo By STB, poursuit-elle, a été entamé avant la crise du COVID-19. Le choix a donc porté sur le tourisme. « Les start-ups, à elles seules, ne parviendront pas à obtenir de bons résultats. Il faut qu’elles soient en relation avec les autres acteurs de l’écosystème. D’où la tenue des Workshops dès la semaine prochaine. Notre objectif est de profiter du digital en vue d’améliorer les produits proposés aux clients », a-t-elle encore affirmé.
D’autres experts étaient présents lors du lancement de la première édition du Neo By STB, à l’instar de Karim Ahres, expert en transformation digitale au sein de Netcom ou encore Amel Djait, spécialiste en communication éditoriale. C’est une excellente initiative qui a été prise par la STB qui colle parfaitement avec les besoins de notre pays et d’un secteur touristique lourdement impacté par la crise sanitaire. Il serait très intéressant de généraliser Neo By STB à d’autres secteurs d’activités.

Lire aussi
commentaires
Loading...