POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Néji Jelloul : Le dossier des enseignants remplaçants relève de la corruption !

L’ancien directeur de l’Institut tunisien des études stratégiques (Ites), Néji Jelloul a relevé, en ce mercredi 8 juillet 2020, le népotisme dans le recrutement des enseignants remplaçants assurant qu’il s’agit d’un dossier de corruption.
Invité de Shems FM, Jelloul a indiqué que les tractations politiques au sein du ministère de l’Education, souffrant d’instabilité, ont épuisé l’administration, selon ses dires.
Ainsi, l’ancien secrétaire général de Nidaa Tounes a souligné l’importance de neutraliser le département dirigé, à présent, par le leader d’Attayar, Mohamed Hamdi ainsi que de maintenir les directeurs généraux en dépit du changement des ministres.

Signalons que Néji Jelloul a, lui aussi, occupé le poste de ministre de l’Education de 2015 à 2017 sous Habib Essid et Youssef Chahed.
Lors de son mandat, un accord entre la Fédération générale de l’enseignement secondaire et le ministère de l’Education a été conclu.
Un accord qui porte essentiellement sur l’attribution d’une couverture sociale pour les enseignants remplaçants et la formation d’une commission mixte entre le ministère de l’Education et la partie syndicale destinée à poursuivre les négociations sur la régularisation de leur situation financière et professionnelle.
En vertu de cet accord, la liste des mille premiers enseignants remplaçants concernés par la régularisation de leur situation en 2016 ainsi que d’autres listes pour les trois prochaines années avant le 31 décembre 2016 sera publiée.

Lire aussi
commentaires
Loading...