Mohamed Abou : « Ennahdha en lien avec des hommes d’affaires corrompus »

Un véritable coup de théâtre a eu lieu dans la soirée du lundi 13 juillet 2020, lorsque le Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a annoncé un remaniement ministériel sans Ennahdha. Une annonce faite peu après une rencontre avec le président de la République, Kaïs Saïed, au Palais de Carthage.
Intervenant sur Al Watanya 1, le ministre de la Fonction Publique, de la Bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption, Mohamed Abou, a assuré que le gouvernement actuel s’est penché sur des dossiers de corruption impliquant des hommes d’affaires en lien avec Ennahdha. Ces mêmes hommes d’affaires ont financé des partis politiques. « Ennahdha souhaite que quelqu’un gouverne tout en ayant des soupçons de corruption et de conflits d’intérêts afin qu’elle puisse le contrôle. Quant à Elyes Fakhfakh, si la justice confirme son implication, il ne pourra pas continuer à diriger le gouvernement », a encore expliqué Mohamed Abou, qui ajoute que le rapport des instances de contrôle sera publié soit jeudi 16 juillet 2020, soit le vendredi 17 juillet 2020. « On se demande pourquoi Ennahdha n’a pas attendu ce rapport [avant de se prononcer sur Elyes Fakhfalh] », s’est-il encore interrogé.
Dans ce même contexte, le ministre a indiqué que le message du président de la République, Kaïs Saïed, est désormais clair et ce message a été adressé à Ennahdha : le parti est en train de faire du n’importe quoi.

A lire aussi :

Lire aussi
commentaires
Loading...