POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Mechichi commente les menaces de mort visant des personnalités nationales

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi a relevé, mercredi 1er juillet 2020, l’insécurité caractérisant, désormais, l’espace virtuel en allusion aux menaces de mort circulant sur les réseaux.
Dans une déclaration aux médias aujourd’hui, Mechichi a précisé que ces menaces ont visé des personnalités nationales ainsi que des politiciens, ce qui était inadmissible pour le département.
Et d’ajouter que les individus derrière ces menaces étaient appréhendés et déférés devant la justice assurant que la situation sécuritaire dans le pays était stable.
Notons que les menaces de mort se sont multipliées ces dernières semaines parmi les figures nationales.
La cheffe du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, l’ancien élu Tahya Tounes et ex-ministre, Mabrouk Korchid ainsi que les élus Echaâb, Zouhair Maghzaoui et Salem Labiadh, la députée Attayar, Samia Abbou et le secrétaire général d’Al Joumhouri, Issam Chebbi ont tous été exposés à une telle intimidation.
Plus récemment, c’est le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi qui a fait l’objet de menaces de mort.
Rappelons que l’auteur de ces menaces de mort est un homme âgé de 37 ans et originaire de Kesra dans le gouvernorat de Siliana. Il avait, en effet, publié un statut sur sa page Facebook menaçant le SG de la centrale syndicale de mort.
Appréhendé, une enquête a été, par la suite, ouverte à son encontre pour suspicion d’appartenance à une organisation terroriste.

Lire aussi :

L’Utica solidaire avec Noureddine Taboubi suite aux menaces de mort le visant

Lire aussi
commentaires
Loading...