POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Maroc : chaos et colère après l’isolement surprise de 8 villes à cause du coronavirus

C’était le chaos le matin du lundi 27 juillet 2020 au Maroc. Embouteillages, transports publics bondés et saturés, ruée vers les gares et les routes… La cause ? Une décision surprise prise par les autorités du royaume relative à la fermeture partielle de 8 villes dans un contexte marqué par un rebond inquiétant du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19).
L’annonce, à titre de rappel, a été faite par les départements de l’Intérieur et de la Santé par le biais d’un communiqué commun. Celui-ci a été publié quelques heures seulement avant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de restriction.
D’après des informations relayées par l’AFP, un blocage a notamment été constaté au niveau de la route reliant Marrakech à Ouarzazate. Face à ces décisions surprises, les Marocains n’ont pas manqué d’exprimer leur colère via les réseaux sociaux. Le ministre marocain de la Santé, Khalid Ait Taleb, assure qu’il comprend tout à fait cette colère. Il explique l’agissement des autorités ainsi : « Nous n’avons pas le choix : la situation épidémiologique au Maroc est inquiétante, marquée par une hausse du nombre de décès et de cas graves [liés au nouveau coronavirus] ».
La fermeture, à titre d’information, concerne 8 villes marocaines : Casablanca, Marrakech,  Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Berrechid et Settat. Elle restera effective jusqu’à nouvel ordre selon les autorités marocaines.

Lire aussi
commentaires
Loading...