POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

L’histoire émouvante d’un médecin décédé aujourd’hui et qui soignait gratuitement les pauvres

On le surnommait, en Égypte, le « Médecin des Pauvres », et ce n’est pas pour rien. Docteur Mohammad Mashali a rendu l’âme ce mardi 28 juillet 2020. Les hommages ont été vibrants et nombreux, même sur les réseaux sociaux en Tunisie, et il y a de quoi admirer ce philanthrope et médecin hors du commun.
Propriétaire de sa propre clinique à Tanta – capitale du gouvernorat de Gharbeya en Égypte -, il traitait des patients pauvres et incapables de régler les frais des soins.
Ne possédant ni voiture ni rien, Feu Docteur Mohammad Mashali travaillait pendant plus de 10 heures par jour, et ce malgré son âge assez avancé – dans les 80 ans -. Il proposait des tarifs drastiquement réduits pour les patients et quand ces derniers étaient incapables de payer, il ne touchait aucun honoraire. Plus encore : il prenait totalement en charge les achats de médicaments pour les patients qui ne pouvaient pas le faire.
On raconte, une fois, qu’il a reçu un don de 20 000 dollars de la part d’un riche homme d’affaires du Golfe, en plus d’une voiture pour se déplacer. Docteur Mohammad Mashala a préféré redistribuer cette enveloppe à des pauvres. Quant à la voiture, il l’a revendue pour s’acheter des équipements médicaux afin de pouvoir mieux traiter les patients au sein de sa clinique.
Un jour, on lui demanda pour quelle raison faisait-il tout ceci. Sa réponse n’admettait aucune réplique : « Mon père a sacrifié les coûts de son traitement pour que je devienne un médecin. J’ai promis à Allah de ne pas prendre un seul sou aux pauvres ».
Paix à l’âme du Docteur Mohammad Mashala.
Allah yarahmou

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...