POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

LES JEUNES: La cible privilégiée de l’industrie du tabac

Dr Donia Gharbi-kilani
« Protéger les jeunes contre les manipulations de l’industrie et les empêcher de consommer du tabac et de la nicotine » OMS-2020
Par Dr. Donia Gharbi*

2020 est une année exceptionnelle sur le plan sanitaire où la pandémie du Sars-CoV2 a dominé l’actualité sanitaire mondiale et nationale. Réduisant timidement l’intérêt général pour la journée mondiale sans tabac et la lutte contre les méfaits du tabagisme en général et chez les jeunes en particulier.

Pourtant, la vulnérabilité causée par la consommation du tabac peut aggraver l’infection, à la fois comme facteur de risque et surtout en tant que facteur aggravant.

Le tabagisme altère la fonction respiratoire et affecte négativement l’immunité de l’individu et sa capacité à contrer les méfaits du coronavirus ou d’autres infections.

 

Une jeunesse en fumée…

Sur le plan planétaire 17% des jeunes âgés de 15 à 24 ans fument. La Tunisie observe le plus haut niveau de consommation de tabac parmi les pays arabes. Des statistiques qui inquiètent et une ascension des chiffres qui semble difficile à contrôler.

En effet, cette addiction croissante est scrupuleusement entretenue par une machine industrielle dont le seul objectif est de généraliser le tabagisme, le plus tôt et le plus large possible.
Connaissances et Attitudes
La majorité des études nationales et internationales montrent clairement que, contrairement à certaines idées préconçues, les jeunes filles et les jeunes garçons sont conscients de la gravité du tabagisme sur leur bien-être et leur santé à court, moyen et long termes.
Cependant, la notion de maladie, de l’handicap ou même de l’impuissance sous toutes leurs formes est une projection lointaine dans le temps, je veux dire leur temps et leur espace. Réduisant sensiblement leur envie d’arrêter de fumer et aiguisant leur curiosité à vouloir tester toutes les variétés de tabac rendues disponibles et facilement accessibles grâce à une industrie tabagique avisée.
Une fois la curiosité assouvie et l’expérience consommée, l’addiction s’installe et la nicotine prend les rênes de la liberté des jeunes qui se trouvent pris dans leur propre piège.
Cependant, les jeunes et par manque d’information, redoutent le sevrage tabagique et refusent d’arrêter de fumer, craignant les signes désagréables de la dépendance tels que décrits par les amis.
Comment procède l’industrie du tabac pour attirer les jeunes?
Le tabagisme précoce des deux premières décennies de la vie expose à une dépendance profonde, difficile à contrôler à l’âge adulte. L’industrie tabagique le sait parfaitement et elle s’en sert pour propager, délibérément, les prémices d’une mort précoce et préméditée.
Pour les plus jeunes, la vente du tabac en détail est un moyen accessible et certain. Ce marché non contrôlé, notamment devant les établissements scolaires, surtout les écoles et les collèges.
Pour les plus jeunes, la vente du tabac en détail est un moyen accessible et certain. Ce marché non contrôlé, notamment devant les établissements scolaires, surtout les écoles et les collèges.
Dans l’unique objectif d’attirer l’attention des jeunes, en ignorant et en détournant toute vérité ou toute réglementation traditionnelle sur la publicité et la promotion du tabac susceptibles d’alerter et de protéger les jeunes, dans une attitude de défiance totale, où seul le gain est maître.
Pour cela, des stratégies sont élaborées dans les plus minutieux détails.
Pour rester dans l’air des temps modernes de la communication et de la manipulation, les médias sociaux (Fb, Instagram,…) sont scrupuleusement utilisés pour garantir une plus large audience.
Doucement, mais sûrement, la promotion des produits tabagiques se fait de plus en plus en ligne.
Les jeunes en général, les jeunes filles et les jeunes femmes en particulier sont la cible privilégiée pour les moyens attractifs des influenceurs.

Et dans un effort esthétique de manipulation des jeunes, l’industrie du tabac innove et affine l’emballage et la présentation commerciale des produits tabagiques, usant de moyens marketing juteux et offrant une pléiade de coffrets aussi attractifs pour les jeunes attirés par les apparences que dangereux et nocifs pour la qualité de leur vie et de leur santé.

Sauvons notre Jeunesse!
La composition réelle du tabac consommé n’a aucune importance pour le jeune.
L’essentiel réside dans l’ambiance générale avec les amis, l’éclatement et l’excitation du moment présent.
Dans le cadre d’un projet de protection d’une jeunesse vulnérable et fragile, il est impératif de limiter aux jeunes l’accès facile aux différents moyens tabagiques.
L’augmentation du prix du tabac est une étape qui a fait ses preuves, notamment chez les jeunes.
Apprendre aux jeunes à prendre en mains leur santé en améliorant nos moyens de communication et en instaurant un climat où règne l’échange et l’empathie, afin de le mettre en confiance et de familiariser le jeune fumeur â l’idée d’un sevrage tabagique guidé et médicalisé et l’impliquer dans la prise en charge de son addiction et de sa santé. Et s’il n’est pas encore fumeur , il faut anticiper dans un échange où doit régner impérativement l’écoute et la confiance.
Une meilleure coordination avec les parties prenantes des divers secteurs et l’implication de la société civile.
La jeunesse est une priorité de vie pour tous. Ils faut les guider à prendre en main leur santé. Les responsabiliser en instaurant une atmosphère de confiance grâce à une communication élaborée. Ce qui va leur conférer un sentiment de sécurité, pour affronter des lendemains imprévisibles.

Et si notre jeunesse représente notre présent, elle reste l’édifice même du futur.

 

*Médecin Tabacologue 
Lire aussi
commentaires
Loading...