POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le premier souci d’Al Karama !

Voilà, il ne manquait plus que cela….
Tel une urgence, la bonne diction de l’appel à la prière est une priorité dans l’esprit de la coalition Al Karama qui a déposé lundi 13 juillet une initiative parlementaire dans ce sens. On croit rêver…
Cette initiative législative vise à réviser la loi n° 34 de 1988 sur les mosquées, et comprend une révision d’un certain nombre d’articles qui stipulent la nécessité pour le ministère des Affaires religieuses de contrôler la qualité de la voix et juger des dispositions de récitation en tenant compte du niveau linguistique, juridique et rhétorique chaque fois qu’il doit recruter les prédicateurs et les imams muezzins.
L’initiative prévoit également des peines de 6 mois d’emprisonnement et une amende de 50 dinars, ou l’une des deux peines, à l’encontre de toute personne exerçant des activités dans des mosquées sans l’approbation de l’imam de la mosquée, et à l’encontre de toute personne qui perturbe intentionnellement la quiétude des mosquées.
Décidément, des gens vivent à une autre époque, dans un tout autre univers….
Vive la démocratie !
Lire aussi
commentaires
Loading...