POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La Tunisie a-t-elle besoin d’une nouvelle image de marque ?

Le fait que la Tunisie soit un pays où ses ressources et grands potentiels demeurent sous-exploités nous invite à réfléchir sur le changement du système actuel.

Evidemment ! En effet, nous sommes arrivés à un stade où le pays est devenu tel un produit qui a besoin d’une notoriété, d’une image de marque qui engendre des retombées économiques notamment dans le secteur touristique.

Le secteur du Tourisme n’a pas véritablement vécu une renaissance car son image de marque est restée la même pendant des décennies soit depuis la création du ministère du Tourisme en 1961.

Vu la concurrence actuelle et le travail que font d’autres pays à l’instar du Maroc ou de la Turquie, la Tunisie est quant à elle appelée à chercher une nouvelle image de marque pour attirer les touristes dont le regard est désormais tourné vers d’autres destinations.

Ceci étant, ce qui nous manque ce n’est pas la notoriété territoriale, que nous avons au demeurant mais qui est mal exploitée, mais plutôt la mise en place d’un système robuste à travers notamment le renforcement de l’image de marque et en faisant la promotion de nos services.
Cependant, il convient d’éviter au maximum la culture du « buzz médiatique » qui nuit fortement à l’image de marque du pays.

A titre de comparaison, observons la manière avec laquelle la promotion du tourisme français se fait: Paris est la capitale la plus visitée au monde cependant la France ne dispose pas d’un ministre du Tourisme de plein exercice. C’est au contraire le système qui fait la promotion de la Capitale et du pays plus généralement, c’est aussi l’image de marque à travers sa gastronomie et ses lieux symboliques qui « travaillent » à l’image de marque du pays.

Ce travail nécessite de grands efforts tant sur la forme que sur le fond. Pour ce faire, le numérique demeure un facteur important dans la construction d’une image de marque et la mise en place d’une stratégie de communication clairement définie à court, moyen et long terme.

Il s’agit aussi de revoir à la hausse le budget du ministère du Tourisme pour améliorer notre service hôtelier et travailler sur l’amélioration du service commercial dans les villes touristiques de proximité. En effet, selon des études élaborées sur ce sujet, le touriste consomme plus si on lui propose une variété de services de qualité.

En tant que l’un des plus beaux pays du sud de la Méditerranée, la Tunisie mérite une image de marque en mesure d’attirer les touristes de tous bords. Mais, malheureusement, on exploite mal nos acquis (titre révolutionnaire-démocratique) et on ne sait pas mettre en valeur la beauté cachée placée dernière les fake news circulant sur les réseaux sociaux.

Nous, les citoyens tunisiens, sommes aussi appelés à s’engager entièrement dans cette stratégie dans l’objectif de redorer le blason de notre pays. Faisons preuve de notre amour envers la patrie, respectons l’Environnement dans nos villes, prenons soin de nos aéroports, de nos routes et de l’ensemble des lieux publics.

Restons civiques! C’est ainsi que nous pourrions changer notre image de marque. Aussi, travaillons plus et visons loin pour le bien des Tunisiens et de la Tunisie.  C’est ainsi et pas autrement que la Tunisie avancera et arrivera à la satisfaction économique et sociale.

Abdessalem El Aifi

Lire aussi
commentaires
Loading...