La démission de Fakhfakh n’est pas à l’ordre du jour selon la porte-parole du gouvernement

La porte-parole du gouvernement et ministre de la Femme, Asma Shiri, a affirmé ce vendredi 3 juillet 2020 que les soupçons de conflits d’intérêt ne veulent pas dire forcément corruption, précisant qu’il y a une grande confusion dans ce sens. Elle a ajouté que les gens se permettent désormais de qualifier tout et n’importe quoi de corruption, selon ses dires.

S’exprimant ce matin sur les ondes de Shems Fm, Asma Shiri a affirmé que la démission de Elyes Fakhfakh de son poste n’est pas à l’ordre du jour rappelant que son gouvernement a fait preuve de son efficacité lors de la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19.

Elle a, dans ce contexte, considéré que le succès réalisé par le gouvernement de Elyes Fakhfakh constitue un acquis à l’échelle internationale.

Lors d’une interview accordée hier, jeudi 2 juillet, à Nawaat, le chef du gouvernement a affirmé que les Tunisiens ont toujours confiance en lui en dépit de l’affaire du conflit d’intérêts dont il serait impliqué.

S.B.S

Lire aussi: Fakhfakh: Les Tunisiens me font toujours confiance

Lire aussi
commentaires
Loading...