POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La Cité Médicale de Kairouan : un projet d’avenir pour la Tunisie de demain

Le président de la République Kaïs Saïed a dévoilé le 10 juillet dernier le projet de la ville médicale de Kairouan baptisée « Cité médicale des Aghlabides » du nom de cette dynastie de l’époque médiévale de l’ancienne « Ifriqiya » regroupant la Tunisie, l’Est de l’Algérie et la Tripolitaine (Région historique de la Libye).
Ce projet présidentiel accordera une très grande place au secteur stratégique de la Santé avec notamment un complexe médical où seront assurées diverses spécialités, un pôle psychiatrique, un centre d’autisme, un centre d’assistance médicale d’urgence et une clinique militaire multidisciplinaire.
Cette cité du futur comportera en outre des espaces de loisirs, des complexes sportifs et culturels, deux unités hôtelières, des pharmacies, des banques et administrations de services publics, plusieurs espaces et foyers universitaires, une zone industrielle dédiée au secteur de la santé ou encore un espace pour la production d’énergies.
Ce grand projet, qui en appellera d’autres, incarne ce dont la Tunisie a besoin : DU CONCRET!
En effet, dans la crise sanitaire, économique et sociale que la Tunisie traverse comme beaucoup de pays dans le monde, ce projet répond de manière concrète au besoin de développement et notamment dans le secteur de la Santé qui nécessite une grande attention particulière.
L’aspect économique et social de ce projet est à souligner : effectivement, il est question ici d’une perspective de création de 50 000 emplois pour la région et ses alentours, pour les tunisiennes et les tunisiens.
On mesure encore mieux l’importance capitale que revêt ce projet de Cité médicale quand on sait, d’après l’étude réalisée sur les effets économiques de la Covid-19 par le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale en coordination avec le Programme des Nations unies pour le développement, que le taux de chômage en Tunisie devrait passer de 15 à 21%.
Aussi, il est plus qu’indispensable de soutenir et d’appuyer ce projet qui répond à un besoin de développement de notre pays et qui permettra de donner à ses enfants les infrastructures utiles à leur réussite et à leur épanouissement.
Anatole France disait « Pour accomplir de grandes choses, nous devons non seulement agir mais aussi rêver ; non seulement planifier, mais aussi croire »
Monsieur le président, vous planifiez car vous croyez à ce rêve d’une Tunisie moderne et développée alors agissons parce que notre Tunisie mérite qu’on réalise et accomplisse pour elle et ses enfants de grandes choses pour demain.

Lire aussi
commentaires
Loading...