POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Harouni : « la situation actuelle ne menace pas la stabilité du pays et de son économie ! »

Le président du Conseil de La Choura, Abdelkarim Harouni, est revenu, ce mercredi 15 juillet 2020, sur le retrait d’Ennahdha de sa confiance du Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, et sur la situation du gouvernement. Il a, également, été interpellé sur les déclarations du président de la République, Kaïs Saïed, qui avait recadré Ennahdha lors de sa dernière rencontre avec Elyes Fakhfakh.
Intervenant au micro de Hamza Belloumi dans La Matinale de Shems FM, Harouni a indiqué que le retrait de la confiance ne signifie pas le retrait des ministres nahdhaouis du gouvernement. Ces derniers, dit-il, ont fait un excellent travail. « C’est de la situation actuelle d’Elyes Fakhfakh dont nous parlons. Dans l’état actuel des choses, il ne peut pas gérer un gouvernement. Désormais, Ennahdha parle de l’après-Fakhfakh. D’un autre côté, un éventuel limogeage des ministres d’Ennahdha risque de déstabiliser le gouvernement. Sinon, ce qui se passe ne menace pas la stabilité du pays, encore moins son économie », a-t-il expliqué.
Réagissant à la position du Courant Démocratique – faire d’Ennahdha une force d’opposition -, Abdelkarim Haroumi a affirmé que le discours du parti n’est pas responsable, voire hautain. Et quelle sera, désormais la suite ? Harouni a indiqué que le président d’Ennahdha, Cheikh Rached Ghannouchi, va entamer des concertations avec d’autres partis politiques.

A lire aussi :
Harouni : « avant fin juillet, motion de censure contre Fakhfakh et désignation d’un remplaçant »

Lire aussi
commentaires
Loading...