Des clandestins subsahariens séquestrent l’équipe médicale dans un centre de confinement

Plusieurs ressortissants subsahariens suspectés d’être atteints du nouveau coronavirus Covid-19 et qui sont actuellement admis dans un centre de confinement obligatoire à Chaambi, dans le gouvernorat de Kasserine, ont séquestré ce lundi 6 juillet 2020 les membres de l’équipe médicale qui s’est déplacée sur les lieux afin de prélever les échantillons pour effectuer les tests de dépistage.

Selon le Directeur Régional de la Santé à Kasserine, Dr. Abdelghani Chaabani, les unités sécuritaires relevant du district de la Garde Nationale sont intervenues afin de libérer les membres de l’équipe médicale après plusieurs minutes de négociations. Selon le responsable qui s’exprimait sur les ondes de Shems Fm, l’ensemble des migrants clandestins qui étaient dans ledit centre souhaitaient se faire dépister le même jour, ce qui n’était pas possible vu leur nombre élevé. Abdelghani Chaabani a également expliqué que le dépistage n’est pas aléatoire et doit se faire en fonction de la date de leur mise en quarantaine.

Notons que le nombre des migrants clandestins admis dans le centre de confinement à Kasserine est estimé à 54 dont les membres d’une famille syrienne.

Lire aussi
commentaires
Loading...