POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Député de Qalb Tounes : « des pressions sur la commission d’enquête sur les conflits d’intérêts »

Suite à l’éclatement de l’affaire des soupçons de conflits d’intérêts dans laquelle le Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, serait impliqué, une commission d’enquête parlementaire a été créée au sein de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple). Il semble, en fait, qu’elle fait l’objet de pressions risquant d’entraver son travail. C’est ce qu’a indiqué le président du bloc parlementaire de Qalb Tounes, Oussama Khelifi, ce vendredi 3 juin 2020.
S’exprimant sur les ondes de Mosaïque FM, le député a également indiqué que le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement fait l’objet de pressions l’empêchant d’être présent dans la commission de la réforme administrative et de la lutte contre la corruption. « Ces pressions visent à entraver la formation de la commission d’enquête chargée d’investiguer sur les soupçons de conflits d’intérêts dans lesquels Elyes Fakhfakh serait impliqué », a encore expliqué le député de Qalb Tounes.
A titre de rappel, plusieurs blocs parlementaires vont prendre part à la commission, à l’instar d’Ennahdha, de la Coalition Al Karama et du Bloc de la Réforme Nationale. Seul le bloc du Parti Destourien Libre (PDL) d’Abir Moussi a refusé de participer.

A lire aussi :
Soupçons de conflit d’intérêts autour d’Elyes Fakhfakh : Le PDL refuse d’adhérer à la Commission d’enquête

Lire aussi
commentaires
Loading...