POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Conseil de la Choura d’Ennahdha : Le soutien à Elyes Fakhfakh sera-t-il maintenu ?

Le coup d’envoi des travaux du Conseil de la Choura d’Ennahdha a été donné, en ce dimanche 12 juillet 2020, en présence du chef d’Ennahdha et président du Parlement, Rached Ghannouchi ainsi que du président du Conseil, Abdelkarim Harouni.

Lors de ces travaux, il sera question d’examiner les derniers développements politiques dans le pays notamment en ce qui concerne l’élargissement de la coalition gouvernementale.
La réunion débattra, par ailleurs, de la position du parti islamiste quant au chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh impliqué dans des soupçons de conflit d’intérêts où le mouvement devrait se prononcer sur ces deux questions cruciales.

Notons qu’Ennahdha avait, auparavant, relevé la nécessité d’une réévaluation de sa position vis-à-vis du gouvernement ainsi que de la coalition gouvernementale en place.
Le parti islamiste avait lancé -à maintes reprises- un appel à l’inclusion de Qalb Tounes au sein du gouvernement. Cet appel a été rejeté par Elyes Fakhfakh qui avait dès le début (lors de la formation du gouvernement) exclu le parti de Nabil Karoui des négociations autour de la constitution gouvernementale vu que son programme ne correspondait pas aux priorités des Tunisiens.

Pour ce qui est des soupçons de conflit d’intérêts, le Conseil de la Choura d’Ennahdha avait, pour sa part, affirmé que le soutien du parti islamiste à Elyes Fakhfakh dépendra des résultats de l’enquête menée par une commission parlementaire présidée par Qalb Tounes.
L’appui ayant apporté par Ennahdha au gouvernement Fakhfakh s’étant initialement basé sur le document ayant régi la composition du gouvernement et dont les principaux axes portaient sur la lutte contre la corruption aussi bien que l’importance de la stabilité politique et sociale du pays.

Il est à signaler qu’en début de la plénière consacrée à l’évaluation des cent premiers jours de l’action gouvernementale tenue le 25 juin dernier, le chef du gouvernement s’était directement attaqué à la polémique concernant un conflit d’intérêt dont il fait l’objet.
Il s’était adressé à ses détracteurs en assurant qu’il a toujours travaillé en toute transparence et intégrité et lutté contre la corruption. Il leur avait dit, ainsi, que tous ceux contestant sa crédibilité pouvaient toujours espérer.
Fakhfakh avait, dans ce sens, décidé de céder volontairement toutes les actions qu’il détient dans les entreprises à l’origine de la polémique affirmant qu’il n’avait jamais enfreint la loi et promettant de démissionner s’il s’avère autrement.

Lire aussi : 

Harouni: « Ennahdha croit toujours à un gouvernement d’unité nationale »
Qalb Tounes attaché au retrait de confiance à Elyes Fakhfakh
Elyés Fakhfakh: « Je céderais volontiers les participations que je détiens dans ces entreprises »
Laârayedh : Ennahdha soutiendra le gouvernement Fakhfakh sous ces conditions
Ali Larayedh: Le gouvernement Fakhfakh perdra sa crédibilité si les soupçons de conflit d’intérêts s’avèrent
Ennahdha envisage de  » réévaluer sa position à l’égard du gouvernement »
Soupçons de conflit d’intérêts concernant Elyes Fakhfakh : Composition de la Commission d’enquête
Elyes Fakhfakh et Ennahdha : le divorce est (presque) consommé
Chaouachi écarte un éventuel retrait d’Ennahdha du gouvernement

Lire aussi
commentaires
Loading...