POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Après le « Yabta chwaya » d’Elyes Fakhfakh, le « Yabta barcha » de Abir Moussi

« Yabta barcha », ainsi s’est exprimée la cheffe du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, lors d’une marche de protestation organisée par le parti, ce samedi 4 juillet 2020, devant le théâtre municipal de Tunis. Une marche de protestation ayant pour objectif de condamner la violence politique et défendre le caractère civil de l’Etat.
Par cette expression, Moussi a rétorqué à la fameuse et fâcheuse « Yabta chwaya » du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh proféré lors de la plénière consacrée à l’évaluation des cent premiers jours de l’action gouvernementale tenue le 25 juin dernier.
Le « Yabta barcha » de la présidente du PDL est, en effet, une réponse à l’appel lancé aux Tunisiens par Fakhfakh les exhortant à continuer de supporter les répercussions de la conjoncture économique délicate et à prendre des mesures d’austérité.
C’est dans ce sens que Abir Moussi a assuré que c’était aux gouvernements qui se sont succédé d’assumer la responsabilité de la crise économique secouant la Tunisie depuis 2011.
Et d’ajouter que ces gouvernements ont fait porter au pays les retombées des recrutements arbitraires des nahdhaouis ayant bénéficié de la grâce présidentielle.

*Crédit photo : Jalel Ferjani pour Réalités Online

Lire aussi :

Taboubi s’oppose vivement à la baisse des salaires des fonctionnaires
Hfaiedh: « L’UGTT rejette la réduction des salaires et réclame leur augmentation à partir du mois d’août »

Lire aussi
commentaires
Loading...