POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Appel à l’accélération du traitement des demandes d’accès aux mesures exceptionnelles prévues par l’Etat pour sauver les entreprises touchées par la crise du COVID-19

La commission régionale chargée du suivi et de l’accompagnement des entreprises touchées par la crise du COVID-19 tenue hier à Monastir a appelé à l’accélération du traitement des dossiers des demandes présentés par les entreprises souhaitant l’accès de leurs employés à la prime exceptionnelle de 200 dinars prévue par le gouvernement.

De surcroît, la commission a demandé le prolongation des délais de dépôts des demandes sur les sites des institutions concernées. Elle a, également, encouragé les entreprises à l’inscription sur les plateformes consacrées aux mesures et aux financements exceptionnels que l’Etat s’est engagé à fournir en vue d’assurer la relance de la production et la pérennité des entreprises et des organisations économiques.

Le chef d’agence de la BCT à Monastir, Faycel Nassef, a assuré que l’Etat a appelé les banques à octroyer des financements exceptionnels aux entreprises touchées par la crise et que cette procédure est valable jusqu’à la fin de décembre 2020. Selon la même source, l’Etat a consacré 1500 millions de dinars à ces mesures et a mis en oeuvre des lignes de crédits remboursables sur 7 ans dont 2 années de grâce.

Il a, également, affirmé que la BCT a diffusé 3 circulaires dédiés à cet effet. En effet, ces circulaires appellent les banques et les établissements financiers à reporter le remboursement des annuités des crédits accordés aux entreprises privées et aux artisans et à rééchelonner les prêts accordés aux PMEs.

Lire aussi : Une nouvelle ligne de crédit française pour accompagner et financer les PME/PMI tunisiennes

Lire aussi
commentaires
Loading...