POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Algérie : grand nettoyage anti-corruption contre des anciens ministres et grands patrons

Une grande opération anti-corruption a été amorcée depuis l’arrivée du nouveau gouvernement en Algérie. Le Tribunal de Sidi M’hamad d’Alger a condamné deux anciens premiers ministres et des hommes d’affaires très connus pour des affaires de corruption. Pour les anciens premiers ministres, il s’agit d’Ahmad Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Ces derniers, à titre de rappel, sont déjà en prison pour d’autres affaires de corruption. Ils ont été condamnés à 12 de prisons par la justice algérienne.
Dans ce même contexte, Ali Haddad, ancien président de l’organisation patronale algérienne – le Forum des chefs d’entreprises (FCE) – a écopé de 18 ans de prison. Celui-ci est déjà incarcéré depuis mars 2019 pour obtenions de privilèges, de marchés publics et d’avantages tout en violant la législation. Ses frères sont également concernés puisqu’ils ont été condamnés à 4 ans de prison.
On apprend, aussi, que 8 anciens ministres ont été condamnés à la prison – jusqu’à 20 ans -. Il s’agit, entre-autres, de l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb – en fuite à l’étranger -.

Lire aussi
commentaires
Loading...