POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Algérie: 18 ans de prison pour Haddad, 12 ans pour Ouyahia et Sellal

Le tribunal Sidi Mhamed a rendu ce mercredi le verdict dans l’affaire de Ali Haddad, qui implique plusieurs hauts responsables, ordonnant également la saisie de tous les biens du patron de l’ETRHB, en Algérie et à l’étranger.
Ainsi, l’homme d’affaire a écopé d’une peine de 18 ans de prison ferme et d’une amende de 8 millions de dinars, alors que ses frères Mohamed Haddad, Meziane, Sofiane et Omar ont été condamnés à quatre ans de prison ferme et à une amende de 8 millions de dinars avec la saisie de leurs biens.
Les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ont été condamnés à 12 ans de prison ferme et à une amende de 1 million de DA chacun.
L’ancien ministre des travaux publics, Amar Ghoul a été condamné à 10 ans de prison et à une amende de 500 000 DA, alors que les deux anciens ministres des travaux publics, Abdelkader Kadi et Amara  Benyounès ont respectivement écopé de 5 et 3 ans de prison et 500 000 DA d’amende.
Boudjemaa Talaï, ancien ministres de transports, et Abdelghani Zaalane, ancien ministre des transports et des travaux publics ont également été condamnés à 3 ans de prison ferme et 500 000 DA d’amende.
Quant aux deux anciens ministres de l’industrie,  Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda, ils ont écopé de 2 ans de prison ferme.
Abdeslam Bouchouareb, l’ancien ministre de l’industrie en fuite à l’étranger a été condamné à 20 ans de réclusion par contumace.
(Liberté-Algérie)
Lire aussi
commentaires
Loading...