POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Abattage de chiens à la cité Romana : abus de pouvoir de la municipalité de Tunis ?

L’abattage des chiens errants relève d’une grande barbarie et malheureusement, cette pratique est encore observée dans plusieurs quartiers de Tunisie. La cité de Romana était, dans le passé, rattachée à une autre municipalité. A présent, c’est celle de Tunis qui a pris la relève et il semble que cela commence très mal.
D’après des témoignages rapportés à Réalités Online, les services de la municipalités ont choisi d’agir tard dans la soirée du mardi 14 juillet 2020 – vers minuit – pour abattre deux chiens errants. Ces derniers étaient pourtant vaccinés et castrés, ce qui fait qu’ils ne présentaient aucun danger pour les habitants de la résidence Casablanca à la cité Romana. Bien au contraire : selon nos sources, les chiens errants qui ont été abattus assuraient même la protection du quartier.
Outre le fait que des êtres vivants ont été sauvagement et froidement abattus, les services de la municipalité de Tunis ont agi, comme souligné plus haut, dans la nuit, donc sans respecter les habitants à une heure aussi tardive. Pourtant, il semble que les habitants ont été rassurés quant à l’avenir des deux chiens abattus car on leur aurait assurés qu’ils ne seraient, justement, pas abattus. Or, c’est tout le contraire qui s’est produit. On se demande comment les services de la municipalité de Tunis ont-ils permis une telle chose en pleine nuit et visant des chiens qui ne présentaient aucun danger. La colère des habitants de la résidence Casablanca est manifeste et il est important que la municipalité de Tunis explique ce qui s’était passé, même si le mal est fait.
Soulignons, aussi, que la question de l’abattage des chiens restera sans doute toujours d’actualité et peu de mesures sérieuses ont été prises en vue de protéger les chiens.

Lire aussi
commentaires
Loading...