POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

4 idées reçues sur les masques de protection

Le port des masques de protection constitue l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces en vue de réduire les risques de contamination par le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19). Toutefois, certains peuvent penser qu’ils sont inutiles, négligeant ainsi leur efficacité. La preuve : qui porte encore son masque en Tunisie malgré les consignes sanitaires répétitives ? Bref, il existe, de ce fait, des idées reçues sur les masques de protection. Sur RTL, des médecins ont livré leur avis sur la question.
Tout d’abord, les médecins ont assuré que le port des masques n’entraîne pas l’hypoxie, à savoir le manque d’oxygène. Toutefois, cela peut engendrer une sensation d’inconfort que nous avons tous connue, et c’est surtout valable pour celles et ceux qui portent des lunettes de vue !
Ensuite, les médecins assurent qu’il n’existe aucun risque d’empoisonnement au dioxyde de carbone. Le masque, selon leurs affirmations sur RTL, ne sont pas un circuit fermés. La grande partie de l’air que l’on respire s’échappe du masque. Ainsi, il n’y a aucun risque d’inhaler son propre dioxyde de carbone.
Autre idée reçue : les masques sont de nids de virus. Là encore, les médecins affirment que ce n’est pas le cas. Cela nous amène à la question de la filtration. Les spécialistes confirment le fait que les masques de protection empêchent le passage des virus à travers la bouche et le nez. Les virus sont donc filtrés. Cependant, ce n’est pas forcément le cas pour les molécules qui sont moins imposantes que les virus à l’échelle microscopique.

Lire aussi
commentaires
Loading...