Médecins, pharmaciens et dentistes hospitaliers tiennent à la grève du 15 juillet

La secrétaire générale du syndicat des médecins, pharmaciens et dentistes hospitaliers, Ahlam Belhaj a déclaré qu’il y a “une relation irresponsable avec la réalité de la santé en Tunisie qui a nui à la santé du citoyen en premier lieu, et provoqué une grande hémorragie des compétences médicales et leur émigration, à la fois vers le secteur privé et à l’étranger, ce qui menace la sécurité sanitaire en Tunisie”.
Belhadj a renouvelé lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi matin au siège de l’Union générale des travailleurs tunisiens l’engagement des médecins, pharmaciens et dentistes hospitaliers à mettre en œuvre la grève générale sectorielle prévue pour le mercredi 15 juillet 2020, ajoutant que la décision de grève n’était “pas une chose facile et représente plutôt une contrainte qui nous a poussés à la situation catastrophique qui prédomine dans les hôpitaux, lesquels ne sont plus en mesure de fournir jusqu’aux bases élémentaires”.
Elle a appelé la Caisse nationale d’assurance maladie à payer ses dettes auprès des hôpitaux comme une priorité absolue afin que ces hôpitaux puissent continuer à fournir leurs services.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...