POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Visite officielle en France : Du pain sur la planche pour Kaïs Saïed

Sur invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, le chef de l’Etat, Kaïs Saïed -accompagné du ministre des Affaires étrangères, Noureddine Erray, et du ministre des Finances, Nizar Yaïch- effectue une visite officielle en France les 22 et 23 juin courant.
Outre le dossier libyen figurant au sommet des priorités du président Macron, d’autres dossiers seront examinés à l’instar du Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la motion de la Coalition Al Karama réclamant des excuses de la France ainsi qu’une aide financière française à la Tunisie.
Concernant le Sommet prévu en décembre 2020 comme promis par le président de la République défunt, Béji Caïd Essebsi, les préparatifs pour accueillir ce Sommet ne semblent pas aller bon train déjà que le Sommet a dû être décalé à une date indéterminée en 2021.
Pour ce qui est de la motion exigeant des excuses officielles de la France pour ses crimes en Tunisie pendant l’occupation, une éventuelle réémergence de cette proposition brouillera, certes, les liens bilatéraux et constituera un coup dur pour les relations diplomatiques entre la Tunisie et la France.
Rappelons que la motion réclamant des excuses de la France soumise par le bloc parlementaire de la Coalition Al Karama, présidé par Seif Eddine makhlouf, a été rejetée, tard dans la soirée du 9 juin 2020.
C’était lors de la séance plénière consacrée à l’examen de la motion de demande d’excuses à la France, le 9 juin courant, que les élus ont voté avec 77 voix pour, 5 contre et 46 abstentions.
Notons, également, qu’il s’agit, en effet, d’une pétition déterminant la position de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) quant à l’exigence des excuses officielles de l’Etat français auprès du peuple tunisien.
Des excuses concernant essentiellement les crimes de la France perpétrés avant et pendant la colonisation de la Tunisie ainsi que le pillage des richesses nationales après l’indépendance, selon Makhlouf.
Rappelons qu’en octobre 2019 et lors de la campagne électorale, Seif Eddine Makhlouf, à l’époque, candidat à la Présidentielle, avait assuré qu’il exhortera la France à s’excuser d’avoir colonisé la Tunisie et pillé ses richesses pendant 80 ans.
En ce qui concerne l’aide financière française à la Tunisie, Macron proposerait un package consacré à appuyer les efforts nationaux dans la lutte contre le Covid-19.
Selon certains sources, cette enveloppe pourrait atteindre trois cents millions d’euros.
La Tunisie pourrait, également, bénéficier du projet de l’annulation des dettes africaines, conçu en avril dernier.
Aujourd’hui, une réunion aura lieu entre Saïed et Macron suivie par la suite par une conférence de presse conjointe des deux chefs d’Etat. Un dîner en l’honneur de Kaïs Saïed et de sa délégation sera, par ailleurs, organisé à l’Elysée.
Le lendemain soit mardi 23 juin, Kaïs Saïed accordera une interview au journal français , « Le Monde » et aura une rencontre avec la communauté tunisienne en France.

Lire aussi :

Visite de Kaïs Saïed en France : les dossiers chauds qui devraient être abordés
Kaïs Saïed en France : une visite très attendue
Lire aussi : Motion réclamant des excuses de la France : Ennahdha appelle à coordonner avec Kaïs Saïed
Lire aussi : Jhinaoui : Cela ne me convient pas de brouiller les relations avec la France !
Motion demandant des excuses à la France : Détails du vote des élus
La Tunisie concernée par l’allègement de la dette du FMI ? Précisions

Lire aussi
commentaires
Loading...