POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

(Vidéo) Samia Abou : « Abir Moussi reste une mercenaire et une ennemie du peuple »

Depuis l’arrivée des nouveaux députés à l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple) en 2019, plusieurs confrontations ont opposé les deux femmes fortes de l’hémycicle, à savoir Abir Moussi, présidente du PDL (Parti Destourien Libre) et députée, et Samia Abou, députée du Courant Démocratique.
Cette dernière a récemment qualifié Abir Moussi de « mercenaire » et de « chienne ». Sur Mosaïque FM ce vendredi 12 juin 2020, Samia Abou a assuré qu’elle ne reviendrait pas sur ses propos, hormis « chienne ». « C’est une mercenaire, suspecte, une ennemie du peuple et à la solde de l’ancien régime qui viole la loi. Je retire uniquement le mot chienne, car j’ignorais qu’elle allait m’entendre le prononcer », a-t-elle déclaré.
Dans ce même contexte, Samia Abou a assuré que des propos plus virulents sont prononcés à l’égard d’Abir Moussi entre les collègues. « Je n’ai pas envie de parler d’elle. Elle n’a qu’à renier son appartenance à l’ancien régime et restituer l’argent du peuple puisqu’elle était secrétaire générale-adjointe de l’ancien Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD). Abir Moussi aime le spectacle », a encore lancé la députée du Courant Démocratique.
Le torchon continue de brûler à l’ARP entre les députés. En dehors de toute considération politique et de qui est contre qui, il faut admettre que le niveau des débats poursuit sa dégringolade vertigineuse à Bardo et sur la scène politique en général…

A lire aussi :
Moussi accuse Samia Abbou et un député d’Ennahdha de manigances à son encontre

Lire aussi
commentaires
Loading...