POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

(Vidéo) Berges du Lac : devant une épicerie fine, une société privée de remorquage fait des siennes

La méthode de travail des remorqueurs municipaux a toujours provoqué injustices et interrogations chez les citoyens. On a plus l’impression qu’ils travaillent de façon arbitraire et incompréhensible, d’autant plus que certains agents font preuve d’un comportement inadmissible vis-à-vis des citoyens. C’est le cas des remorqueurs opérant aux berges du Lac qui sont désormais détenus par une entreprise privée visiblement avide d’empocher un maximum de profit sur le dos des citoyens.
Plusieurs citoyens se sont plaints de leurs comportements alors qu’ils avaient garé leurs voitures devant un magasin d’épicerie fine très connu aux Berges du Lac – sans citer le nom -. Devant le commerce, il existe des places de parking visiblement réservées aux clients. Une mesure récente mais qui n’a pas été communiquée par les autorités locales.
Bref, un citoyen, ayant garé sa voiture à quelques centimètre seulement de ce parking, s’est vu infliger une amende de 35 dinars (le prix du sabot collé à la roue de la voiture), sachant que seule sa voiture a été visée du côté gauche du « parking ». Le pire, il n’était pas le seul : d’autres citoyens, dont une dame d’un certain âge, a été touchée par ce système imposée par l’entreprise privée chargée du remorquage municipal. « Nous ne comprenons pas, nous avons l’habitude de garer ici, et on vient nous infliger cela ? Ils travaillent comme ils le veulent ! », ont rapporté certains citoyens à Réalités Online.
Le pire, en fait, c’est que cette entreprise privée semblent faire subir une politique salariale qui laisse à désirer pour ses salariés. L’un d’entre-eux, avec lequel nous avons pu parler, s’est plaint des conditions de travail déplorables. Pas seulement : il a lui-même donné raisons aux citoyens qui se sont plaints des agissements de l’entreprise privée qui semble être partie à la chausse des « contraventions »… Des contraventions parfois inventées…

Lire aussi
commentaires
Loading...