POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Vaccin contre le COVID-19 : les personnes prioritaires selon l’OMS

La course au vaccin contre le COVID-19 (SARS-CoV-2) a commencé et une bonne centaines d’études ont été lancées, notamment aux États-Unis, en Chine ou encore en Russie. L’affaire est devenue un enjeu géopolitique par excellence. Il faut rappeler que le SARS-CoV-2 est très particulier, compte tenu de ses mutations génétiques imprévisibles, ce qui rend la tâche plutôt difficile pour les scientifiques.
Dans tous les cas, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), espère que « quelque centaines de millions » de vaccins contre la maladie soient mis en place avant fin 2020. Plus encore : l’Organisation espère aussi que 2 milliards d’unités soient produites en 2021. C’était lors d’une conférence de presse organisée jeudi 18 juin 2020, à la quelle pris part la directrice scientifique de l’OMS.
Une fois le remède mis en place, il faudra, selon la responsable au sein de l’OMS, vacciner les personnes prioritaires, à savoir celles qui sont en première ligne (médecins et policiers) et les personnes les plus vulnérables (seniors, personnes vivant dans un environnement où les risques de transmissions sont élevées, maisons de santé, etc.).
La tâche, comme nous l’avons souligné, s’annonce difficile sur le plan biologique, d’autant plus qu’un autre défi de taille doit être relevé : selon les professionnels de l’industrie pharmaceutique, un seul individu aura besoin de deux doses de vaccins. Ainsi, selon les estimations, il faudra être en mesure de préparer quelque 15 milliards de doses.

A lire aussi :
COVID-19 : la Chine engagée à fournir un vaccin pour l’Afrique dès son développement

Lire aussi
commentaires
Loading...