POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Une enquête ouverte contre un agent de l’Institut de la météorologie

L’instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a révélé lundi 22 juin qu’à la suite de la demande soumise par l’autorité aux services de l’Institut national de la météorologie, il a été décidé d’ouvrir une enquête administrative sur des soupçons de corruption financière et de manipulation de données climatiques, en plus de manipuler les cachets à la station de météorologie de Sidi Bouzid.
L’INLUCC a prouvé l’existence d’un soupçon de falsification par un agent de l’INM des données climatiques et de les avoir livrées à certains entrepreneurs en échange de sommes d’argent, ce qui avait causé des dommages à l’INM d’une part, et généré des bénéfices pour lui ou pour autrui de la part de cet agent de l’Institut.
L’INLUCC a été informé du renvoi du dossier au procureur de la République auprès du tribunal militaire de Sfax, étant donné que l’agent en question est un attaché militaire à l’Institut.
Le ministre de la Défense nationale a également été informé de l’affaire et de la coordination entre les services de l’Institut de la météo et ceux du ministère concerné afin de prendre des mesures disciplinaires à l’égard de l’agent concerné.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...