POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Transfert illicite de fonds par le gouverneur de Kasserine : précisions

Le gouverneur de Kasserine, Mohamed Chamcha, a-t-il réellement transféré de l’argent sans consulter le conseil régional durant la période de confinement ? C’est l’accusation qui a été formulée par un député de la région, Ali Hermessi, lors de l’audition du Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, le 25 juin 2020.
Le gouvernorat a réagi, quoique tardivement, ce dimanche 28 juin 2020. Il explique que 100 000 dinars ont été débloqués sous forme d’aides sociales durant le confinement, et ce au profit des municipalités qui se sont chargées de la distribution. La somme a été débloquée par le ministère des Affaires Locales.
Dans ce même contexte, selon la précision, 34 000 dinars ont été débloqués pour équiper l’hôpital régional de Kasserine, ainsi que 198 000 dinars qui ont servi à l’achat de masques de protection et de produits désinfectants.
D’autre part, le gouvernorat de Kasserine a précisé qu’il a transféré 2000 dinars pour combler le manque dans le budget de la construction d’une archive au sein de l’hôpital régional de Kasserine. 125 000 autres dinars ont été débloqués pour combler le manque dans le budget destiné au stade municipal de Thala. « Toutes les opérations de transfert ont été approuvées par l’autorité de tutelle et la comptabilité nationale. Il s’agissait de dépenses urgentes dans un contexte urgent », lit-on dans la précision du gouvernorat de Kasserine.
Par ailleurs, un excédent budgétaire a permis de transférer 200 000 dinars pour la mise en place d’un mécanisme de financement destiné aux diplômés. « Nous avons rationaliser les dépenses en carburant. Nous avons, aussi, débloqué 1,2 million de dinars pour finaliser les projets portant sur le sport et la jeunesse, en plus de 2,5 millions de dinars pour réaménager les puits fermés et 1,7 million de dinars pour finaliser les projets de la santé », lit-on encore.

Lire aussi
commentaires
Loading...