POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tabagisme féminin: Je commence à avoir une voix d’homme !

Par Dr. Donia Gharbi*

Dr Donia Gharbi-kilani

Qu’il soit passif ou actif, le tabagisme est à l’origine de nombreux effets délétères sur la santé, engendrant une demande croissante d’un sevrage tabagique médicalisé.

Mais, au delà des problèmes de santé, qui affectent aussi bien la femme que l’homme, le volet esthétique représente une spécificité féminine et constitue la cause principale du recours de la femme à la consultation d’aide au sevrage tabagique.
L’altération progressive et inéluctable de l’esthétique de la jeune femme va profondément nuire à son bien être et altérer sa qualité de vie, sous tous ses aspects.
Sa féminité est mise à rude épreuve, entre ce qui est visible et ce qui est audible.
La voix trahie!
En effet, si certaines imperfections peuvent être occasionnellement camouflées par des soins spécifiques ou certains fards, la voix est audible et seul un sevrage tabagique précoce pourrait soulager l’usure des cordes vocales.
Cela n’arrive qu’aux autres!
Je vais concentrer mon article sur une série de témoignages que j’ai puisé dans ma mémoire. Je vais vous relater des histoires de fumeuses. Pour ne pas oublier!
Témoignage 1: Ma voix d’homme!
Je me souviens de cette patiente que j’ai reçue à ma consultation d’aide au sevrage tabagique et qui soudain, à un moment qui semblait déplacé par rapport au déroulement de notre entretien, mais j’ai compris par la suite, qu’elle avait rassemblé tout son courage pour me déclarer doucement et tristement la cause même de sa consultation: « Docteur! Ma voix est devenue une voix d’homme! Elle n’était pas comme ça! »
Témoignage 2: Ma voix d’homme mon identité
Cette scène est très fréquente. Dans un salon de coiffure, un centre de soins, un cabinet médical, …
Cette jeune femme qui rentre, son téléphone sonne, elle répond, avec cette voix rugueuse, rauque, usée par la fumée des cigarettes et sans lever la tête ni même se retourner, on peut affirmer s’il s’agit d’une fumeuse! Et si la parole s’associe à un rire … prolongé par cette quinte de toux qui n’en finit pas… Et pour finir, ce justificatif qui se veut être une excuse: « Désolée! une petite angine qui traîne! »
Témoignage 3: « Docteur! Mon mari ne fume pas et … »
Dans mes souvenirs, cette jeune dame, ingénieure de formation, un style décontracté, le regard intelligent, mais triste! Je cherche et je trouve, « Docteur! Mon mari n’arrête pas de me dire, qu’il a l’impression de parler avec un homme!! »
Témoignage 4: Ma voix… ma honte!
Ramadan! Enseignante universitaire, élégante, brillante! Elle arrive avec son chapeau,… la totale! Je cherche à capter son regard, mais elle n’arrêtait de bouger la tête et de m’éviter! Je cherche et je trouve! « Docteur! J’enseigne une matière décisive pour mes étudiants! Je suis sévère, mais j’adore mon travail et mes étudiants! On est en période d’examens, j’arrive en salle, le silence et avec ma voix imposante je commence à parler et soudain je suis prise d’une quinte de toux, il n’y a pas d’eau dans la salle, c’est ramadan! Et soudain je me suis mise à vomir (on avait pris le shour quelques heures auparavant!). La panique dans la salle d’examen et moi Docteur je vous jure et comme on dit chez nous (je souhaitais que la terre s’ouvre…)! Docteur aidez-moi à retrouver ma voix de femme!! »

Mon message à toutes les femmes qui fument est positif.

Le tabagisme est une véritable addiction qui va au delà de votre volonté, Mais le tabagisme n’est pas non plus une fatalité, il suffit de vouloir et de décider d’arrêter et beaucoup d’imperfections acquises pourraient être réversibles, dont la voix. Plus on s’y prend précocement, meilleur sera le résultat.
Et comme disait l’autre: « Tout est bien qui finit bien! »
*Médecin Tabacologue 
Lire aussi
commentaires
Loading...