POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Romdhani: « Les revendications des professionnels de la santé sont légitimes, mais la situation du pays empêche de les satisfaire dans l’immédiat »

Mounir Romdhani, chef de cabinet du ministre de la Santé Abdellatif Mekki a estimé que « les revendications des agents de la santé publique qui ont déclenché une grève générale le jeudi 18 juin sont légitimes, mais la situation générale du pays, notamment les finances publiques et les projets et réformes soumis par le gouvernement rendent leur satisfaction immédiate impossible car elles nécessitent un certain temps ».
Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de la signature de deux accords-cadres, notamment entre le ministère et la société qatarie de charité, il a insisté sur le fait que ce dossier « nécessite de nouvelles négociations et discussions afin de parvenir à des accords qui tiennent compte des contraintes des deux parties », soulignant que personne ne peut être ingrat devant le devoir qu’a accompli « l’armée blanche » sur fond de menace de l’épidémie du nouveau coronavirus.
Les professionnels de la santé, qui ont observé jeudi une grève sectorielle réclamée par la fédération générale de la santé relevant de l’UGTT demandent la reconnaissance de la particularité sectorielle de la santé et l’adoption de la loi fondamentale pour les hôpitaux, et d’appliquer le deuxième article de la loi sur la fonction publique aux professionnels du secteur de la santé, et de mettre à exécution les accords antérieurs avec le ministère de la Santé.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...