POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Rached Khiari persiste et signe: « je n’ai pas à m’excuser »

Le député à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Rached Khiari, a réagi ce mardi 9 juin 2020 à la polémique qu’a suscité son intervention dans le cadre de la séance plénière consacrée à l’examen de la motion réclamant des excuses à la France pour ses crimes pendant les années de colonisation en Tunisie, au cours de laquelle il s’en est pris au leader Habib Bourguiba. S’exprimant sur les ondes de Jawahara Fm, il a affirmé qu’il n’a pas eu tort et qu’il ne regrette nullement ses propos. « Je n’ai pas eu tort et je n’ai pas à m’excuser… » a-t-il lancé.

Selon lui, il n’a fait que relater les faits historiques et citer des arguments prouvant que les colonisateurs ne rendent jamais hommage à leurs résistants, « ce qui n’était pas le cas pour Habib Bourguiba », selon ses dires.

Lors de son intervention ce matin, Rached Khiari a affirmé que Habib Bourguiba n’était qu’un agent de la France. Il est allé jusqu’à appeler à enlever les symboles de la France qui se trouvent en Tunisie, à l’instar des noms des rues et des places publiques. « La France a érigé un buste de Bourguiba, sur une place publique à Paris, parce que la France rend toujours hommage à ses agents », a-t-il lâché.

Lire aussi: Les propos de bas niveau de Rached Khiari : « Habib Bourguiba est un agent de la France ! »

Lire aussi
commentaires
Loading...