POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Pour l’OMS, c’est le masque de protection « parfait »

Le port du masque de protection constitue l’une des principales mesures de prévention face au COVID-19 (SARS-CoV-2). En Tunisie, même si le pire est derrière nous, il ne faut surtout pas se relâcher, d’autant plus que nous allons devoir relever un nouveau défi à partir du 27 juin 2020, date de la réouverture des frontières : les possibles cas entrants de la maladie.
Comme souligné, le port du masque est important et, théoriquement, il est obligatoire en Tunisie. Néanmoins, il suffit de faire un tour dans nos différents quartiers pour constater le faible nombre des porteurs des masques.
En tout cas, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), a mis à jour les critères du masque de protection – en tissu – « parfait ». Le masque doit être correctement ajusté au visage de la personne, de façon à couvrir le nez et la bouche. Cela paraît évident, mais force est de constater combien nous sommes nombreux à porter nos masques de manière, disons, originale.
Ces mêmes outils, d’un autre côté, doivent comporter 3 couches différentes :

  • Une couche intérieure absorbante
  • Une couche médiane agissant comme un filtre
  • Une couche extérieure faite d’un matériau non absorbant (polyester)

En Tunisie, nos industriels se sont engagés à fabriquer des masques de qualité pour équiper les citoyens, et c’est visiblement chose faite. De plus, les quantités produites sont suffisantes et peu de pénuries ont été signalées ces dernières semaines, sachant que les masques de protection étaient devenus un produit de luxe au début de la crise sanitaire !
Bien entendu, il faut rappeler que le port des masques ne constitue pas la seule précaution à prendre face au COVID-19. Il y a la distanciation physique d’au moins 1 mètre à respecter, en plus d’une bonne hygiène de vie qui doit être respectée.

Lire aussi
commentaires
Loading...