POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Les risques sanitaires de la réouverture des frontières : Mekki se veut rassurant

Ce n’est pas un secret : le défi épidémiologique deviendra un peu plus difficile à partir du 27 juin 2020, date à laquelle la Tunisie va à nouveau ouvrir ses frontières pour accueillir les voyageurs. Réagissant à ce sujet, le ministre de la Santé, Abdelatif Mekki, a rappelé les bons résultats réalisés par la Tunisie dans la lutte contre le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2 ou COVID-19), ce qui a poussé les citoyens à se sentir plus à l’aise, mettant même de côté certaines consignes sanitaires comme le port des masques de protection.
Toutefois, il faudra respecter les consignes à partir du 27 juin 2020. « Aux niveaux des frontières, un système de filtration sera mis en place. La situation n’est pas ordinaire, et de ce fait, on ne pourra pas vivre normalement. Tout le monde doit partager ce fardeau pour réaliser une nouvelle victoire. Il faut faire en sorte que le nombre d’éventuelles contaminations [locales] soit réduit pour que nous puissions maîtriser la maladie. Chacun doit faire ce qu’il a à faire », a-t-il expliqué, ce dimanche 21 juin 2020, en marge d’une visite effectuée l’hôpital Charles Nicolle de Tunis.
Les cas entrants du COVID-19, rappelons-le, constituent la seule source de contaminations en Tunisie. Plusieurs voix se sont élevées pour appeler au maintien de la fermeture des frontières. Le défi est réel. Les autorités tunisiennes, pour l’heure, semble déterminées à ouvrir les frontières, mais sans pour autant être tout à fait certaines de ce qu’elles comptent faire. Selon certains bruits des couloirs, on devrait s’attendre à l’annonce de certaines mesures à partir du 22 juin 2020, destinées aux voyageurs.

Lire aussi
commentaires
Loading...