POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le Nahdhaoui Hamdi Zouari défend Fakhfakh !

Le dirigeant du mouvement Ennahdha, Hamdi Zouari a appelé à ne pas se laisser guider par les informations publiées sur les réseaux sociaux au sujet de la présomption de conflit d’intérêts touchant le chef du gouvernement Elyès Fakhfakh qui possède des actions dans des sociétés qui traitent avec l’Etat tunisien.
Intervenant mardi 23 juin dans l’émission « Houna Tounes », sur Diwan FM, Zouari a estimé que cette suspicion n’est toujours pas établie tant qu’elle n’a pas été prouvée par les organes judiciaires et constitutionnels compétents ayant à leur tête l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC).
Hamdi Zouari a indiqué qu’il était nécessaire de délibérer et de traiter cette question avec sagesse, indiquant qu’il existe des organes officiels, qu’ils soient judiciaires ou constitutionnels qui sont les seuls habilités à déterminer s’il y a ou non suspicion de conflit d’intérêts.
« Le pouvoir judiciaire est le juge qui sait trancher dans des affaires aussi délicates. Mais Ennahdha soutiendra les appels à la démission du chef du gouvernement Elyès Fakhfakh s’il est prouvé qu’il y a dans le cas d’espère conflit d’intérêts », prévient le dirigeant nahdhaoui.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...