POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le ministre du tourisme à l’écoute des restaurateurs

La gestion de la crise sanitaire, le redémarrage de l’activité des restaurants touristiques et la situation et les perspectives de développement de ce secteur ont été examinés au cours d’un débat réunissant le Ministre du tourisme et de l’artisanat Mohamed Ali Toumi et les membres du conseil exécutif et les membres du comité d’honneur de la fédération tunisienne des restaurants touristiques FTRT.
Un débat qui a duré plus de deux heures avec un focus qui a porté essentiellement sur la vision stratégique de développement d’un maillon essentiel de la chaîne touristique nationale qui compte aujourd’hui plus de 380 unités générant plus de 25 000 emplois.

Le court terme et le stratégique…
En effet et au delà de la gestion courante se rapportant sur la lenteur de mise en application des mesures de soutien au secteur, la conformité aux nouvelles dispositions du protocole sanitaire du tourisme Tunisien Covid-19 et l’allègement de pression fiscale qui pèse sur le secteur les professionnels du secteur ont été unanimes sur la nécessité d’accélérer les révision des lois qui datent de plus de 30 d’Age, la refonte du système de classement des restaurants touristiques et le renforcement du rôle de la fédération dans la valorisation du patrimoine culinaire tunisien en Tunisie et sur la scène internationale. S’agissant, comme le précise-t- on, d’un vecteur essentiel de promotion de l’image et de l’attractivité touristique de la Tunisie.
Foued Bouslama premier vice-président de la FTRT devait à cet effet indiquer qu’il est nécessaire d’accompagner le développement de ce secteur afin qu’il puisse jouer comme il se doit les missions qui lui sont dévolues.
Le Ministre du tourisme a, de son coté exprimé la disponibilité de son Département pour résoudre les problèmes du court terme mais aussi de se pencher d’une manière approfondie sur les orientations stratégiques du secteur ajoutant qu’il n’existe aucun tabou et que tous les dossiers se rapportant notamment aux autorisations d’exploitation, à la multitude des intervenants de contrôle des restaurants touristiques, aux horaires d’ouverture et de fermetures des établissements ainsi que le principe de la justice fiscale.
Il a en outre annoncé la mise en place au sein du Ministère d’une cellule d’écoute et  de suivi des dossiers de la fédération.

Lire aussi
commentaires
Loading...