POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Laâyouni : Saïed aurait dû m’informer de sa visite au Kram pour la sûreté de la commune

Le maire du Kram, Fathi Laâyouni est revenu, en ce vendredi 12 juin 2020, sur ses propos concernant le chef de l’Etat, Kaïs Saïed. Laâyouni avait, en effet, exprimé son exaspération face aux agissements du président de la République.
Intervenant sur les ondes de Jawhara FM aujourd’hui, Laâyouni a précisé qu’il était un ami personnel de Saïed depuis longtemps assurant que ses déclarations ont été décontextualisées.
Dans ce sens, Laâyouni a affirmé qu’il n’a pas demandé une autorisation du chef de l’Etat pour visiter le Kram. Il voulait uniquement qu’il soit informé de la visite notamment quand il s’agissait de la participation à la prière du vendredi.
Et d’ajouter que la prière du vendredi était particulière et que l’apparition de Saïed à cette occasion relevait des activités publiques à l’instar de la prière de l’Aïd.
Ainsi, l’arrivée du président de la République exige un préavis au maire, selon ses dires, soulignant qu’il était responsable de la sécurité, la sûreté et la protection de la municipalité conformément à la Constitution.
Rappelons que Kaïs Saïed avait participé, hier vendredi, à la prière du vendredi dans la commune du Kram sans avoir informer Fathi Laâyouni.
Ce dernier avait même indiqué que le chef de l’Etat avait violé la Constitution en occultant l’autorité locale affirmant qu’il allait adresser une correspondance officielle à la présidence de la République pour faire part de son indignation.

Lire aussi : Fathi Laâyouni, son incompréhension de la décentralisation et ses étranges « impulsions fédérales »

Lire aussi
commentaires
Loading...