POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La nouvelle bourde de Rached Ghannouchi à l’ARP

Jour après jour, le président controversé de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple), Rached Ghannouchi, enchaîne les bourdes et les dépassements – plus moins intentionnellement -. Ce lundi 8 juin 2020, une réunion avec les chefs des groupes parlementaires devait avoir lieu sur la question cruciale de la Cour Constitutionnelle qui peine encore à être constituée en Tunisie.
Sauf que le président controversé de l’ARP est arrivé en retard, ce qui a poussé une grande partie des présidents des blocs parlementaires à se retirer en signe de contestation contre les retards à répétition de Rached Ghannouchi. C’est, d’ailleurs, ce qu’a expliqué le président du groupe parlementaire du Courant Démocratique, Hichem Ajbouni dans les médias.
Il faut dire que Rached Ghannouchi a un peu de mal à endosser son costume de président de l’ARP. Tout d’abord, rares sont les fois où il avait assisté à plus de 50% d’une séance plénière. C’était le cas, à titre d’exemple, pour plénières consacrées au vote de confiance et à la dernière plénière sur la diplomatie parlementaire durant laquelle il devait être auditionné. Le Cheikh a pris l’habitude de se retirer pour revenir plus tard dans la soirée, et c’est sans compter les coups d’envoi tardifs des plénières. Soulignons, aussi, que la question de la Cour Constitutionnelle est cruciale. La Tunisie, malgré les nombreuses promesses formulées depuis 2014, n’a toujours pas de Cour Constitutionnelle et les tiraillements politiques n’ont eu de cesse d’entraver sa mise en place.
Il faudra, en tout cas, proposer à Rached Ghannouchi d’activer les rappels automatiques sur son iPad. Google Calendar fait très bien l’affaire, au même titre que les logiciels fournis par iOS – système d’exploitation des terminaux mobiles d’Apple -.

Lire aussi
commentaires
Loading...