POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La HAICA dénonce le passage de Ghannouchi sur Nessma Tv

La Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), a réagi ce mercredi 10 juin 2020 à l’interview accordée par le président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Rached Ghannouchi, à la chaine Nessma TV.

Dans ce contexte, la HAICA a rappelé que la chaine en question est illégale et ne dispose pas d’une licence exprimant, à cet effet, son étonnement face aux pratiques non conformes aux textes de loi et aux dispositions régissant le secteur de l’audiovisuel. Selon elle, ces pratiques ne font que consacrer la culture du non-respect de la loi et de l’impunité qui constituent, selon ses dires, l’un des plus importants problèmes dont souffre actuellement le peuple tunisien.

La HAICA a précisé que la diffusion d’une telle interview sur une chaine illégale constitue un nouveau pas légitimant les initiatives ayant pour objectif de permettre aux partis politiques de mettre la main sur les médias et de « normaliser » la situation illégale de certaines chaines de télé servant les intérêts des partis politiques. Elle a rappelé avoir déposé des dossiers contre ces chaines auprès de l’Instance Nationale de lutte contre la corruption (INLUCC).

La HAICA a regretté le fait que le président du parlement s’est adressé au peuple tunisien à travers une « chaine de télé illégale appartenant à un parti allié et faisant l’objet de plusieurs soupçons de corruption ». Elle a rappelé que la Tunisie dispose d’une scène médiatique pluraliste et compte plusieurs chaines de télé légales publiques et privées.

Lire aussi: Ghannouchi: « l’intérêt de la Tunisie doit être placé au dessus de toutes autres considérations »

Lire aussi
commentaires
Loading...