POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Kélibia : profitant de leurs relations privilégiées, des personnes construisent illégalement sur les plages

Considérées comme l’une des plus belles zones de la Tunisie, les plages de Kélibia sont, malheureusement, la cible d’agissements illégaux et d’atteinte aux biens publics. C’est une problématique qui a été soulevée par de nombreux citoyens et, récemment, par le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux (FTDES).
Le Forum, dans un communiqué qui nous a été parvenus ce dimanche 21 juin 2020, dénonce les constructions privées anarchiques qui gagnent du terrain au fil des jours. Les auteurs, selon le FTDES : des propriétaires de restaurants et de salons de thé qui étendent leurs commerces vers la mer.
Il s’agit, en fait, d’un danger pour le littoral, d’autant plus que l’urbanisation favorise le glissement de terrains sous-marins et que certaines constructions sont à seulement quelques mètres de l’eau de mer à Kélibia. Les propriétaires de ces constructions anarchiques ont recours, selon le FTDES, à des méthodes douteuses en vue d’obtenir des autorisations de construction, à l’instar du trafic d’influences. Le FTDES dénonce d’autres pratiques illégales :

  • Construction d’immeubles de 5 étages pour louer les appartements à des vacanciers sans réfléchir aux conséquences environnementale
  • Atteinte à l’environnement en plantant des plantes non adaptées au milieu marin et aux plages

Dans ce contexte, le FTDES a appelé à la mobilisation, que ce soit du côté de la société civile ou des autorités, tout en rappelant que les plages constituent un bien public appartenant à tous, et non pas à des personnes spécifiques qui profitent de leurs relations.

Lire aussi
commentaires
Loading...