POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Joudi: la société de Fakhfakh vient de remporter un marché de 44 millions de dinars

 Le président de l’ITA et l’expert en gouvernance, Moez Joudi, a divulgué, ce mardi 23 juin 2020, par le biais d’un post Facebook que l’entreprise Valis, dont le chef du gouvernement est un actionnaire, a remporté un appel d’offres d’une valeur de 44 millions de dinars, le 17 Avril 2020. Joudi  dont les propos étaient basés sur les données du site gouvernemental des appels d’offres a, en effet, exprimé son indignation face à cette affaire et a affirmé qu’il s’agit d’un conflit d’intérêts flagrant.

Par ailleurs, le député Yassine Ayari vient d’annoncer que l’entreprise dont les actions sont détenues par le chef du gouvernement a signé deux accords avec l’Etat, deux mois après le vote de confiance en faveur du gouvernement Fakhfakh. De surcroît, il a indiqué que le chef du gouvernement détient 22% de l’entreprise Amen Services qui a reçu 3 millions de dinars de la part de l’Etat, le 29 Avril 2020.

Cette affaire enfreint les articles 18 et 20 de la loi adoptée par le parlement le 17 juillet 2018 relative à l’enrichissement illicite et au conflit d’intérêts. De fait, les internautes ont condamné les propos récents de Mohamed Abbou qui a affirmé qu’il ne s’agit pas d’une affaire de corruption.En revanche, outré, Moez Joudi a considéré qu’il s’agit d’un scandale d’Etat et a appelé les autorités concernées à réagir.

Par ailleurs, le président de l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption a reçu de la part de Yassine Ayari ce dossier et a affirmé l’ouverture d’une enquête sur cette affaire. Pour sa part, le ministre des droits de l’homme des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Ayachi Hammami, a indiqué, la semaine dernière, que le chef du gouvernement a entamé les procédures de cession des actions qu’il détient dans l’entreprise concernée et qu’il avait des affaires plus importantes à gérer, actuellement.

Lire aussi: Actions détenues et conflits d’intérêts: L’INLUCC accorde au chef du gouvernement un mois pour régler sa situation

Lire aussi
commentaires
Loading...