POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Jhinaoui : Cela ne me convient pas de brouiller les relations avec la France !

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui a contesté la séance plénière tenue en ce mardi 9 juin 2020 consacrée à l’examen de la motion réclamant des excuses de la France.
Invité de Mosaïque FM aujourd’hui, Jhinaoui a assuré que les crimes de la France en Tunisie et en Afrique sont prouvés et évoqués par les Nations-Unis.
Ainsi, il ne voit aucun intérêt de perdre une journée entière sous l’hémicycle pour exiger des excuses, selon ses dires.
« En tant qu’ancien ministre des Affaires étrangères, cela ne me convient pas de brouiller les relations avec la France », a martelé Khemaïes Jhinaoui.
Rappelons que la motion de demande d’excuses à la France appartient au bloc parlementaire de la Coalition Al Karama présidé par Seif Eddine Makhlouf.
Il s’agit, en effet, d’une pétition déterminant la position de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) quant à l’exigence des excuses officielles de l’Etat français auprès du peuple tunisien.
Des excuses concernant essentiellement les crimes de la France perpétrés avant et pendant la colonisation de la Tunisie ainsi que le pillage des richesses nationales après l’indépendance, selon Makhlouf.
Rappelons qu’en octobre 2019 et lors de la campagne électorale, Seif Eddine Makhlouf, à l’époque, candidat à la Présidentielle, avait assuré qu’il exhortera la France à s’excuser d’avoir colonisé la Tunisie et pillé ses richesses pendant 80 ans.

Lire aussi : Seif Makhlouf: « L’ARP examinera mardi prochain la motion d’Al Karama réclamant des excuses à la France »
Lire aussi : Examen du projet d’Al Karama exigeant des excuses de la France
Lire aussi : Makhlouf: « Je ne serai ni ministre, ni secrétaire d’Etat »
Lire aussi : Makhlouf nie avoir appelé à la rupture des relations avec la France

Lire aussi
commentaires
Loading...