POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Habib Essid tacle Rached Ghannouchi et Youssef Chahed

On se souvient encore des conditions dans lesquelles l’ancien Chef du gouvernement, Habib Essid, a été écarté de la présidence du gouvernement en 2016. Il a, d’ailleurs, tenu bon démocratiquement, ce qui a attisé la colère de ses détracteurs de l’époque, à savoir le Cheikh Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha, et l’ancien président auto-proclamé du défunt Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi.
Intervenant sur Hannibal TV dans la soirée de ce dimanche 28 juin 2020, Habib Esssid est revenu sur cet épisode politique. « Tout ce qu’ils voulaient, dont le Cheikh, était ma démission. Je me suis adressé à l’ancien président de la République, Feu Beji Caïd Essebsi, pour lui demander de les arrêter. Il m’a dit qu’ils n’est pas avec eux », a-t-il déclaré au micro de Sameh Meftah.
La journaliste a évoqué, par la suite, des similitudes avec Youssef Chahed, qui, lui aussi, a attiré les foudres d’Ennahdha et de Hafedh Caïd Essesbi. « Non, ce n’est pas pareil car nous n’avions pas les mêmes objectifs. Pour ma part, mon seul but, c’était l’intérêt de la Tunisie », a encore déclaré Habib Essid.
Ce sont des déclarations fracassantes de la part de l’ancien Chef du gouvernement, à travers lesquelles il a taclé et Youssef Chahed et Rached Ghannouchi. Lors de son éviction, Habib Essid a tenu bon démocratiquement, en sollicitant la confiance de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple). Celle-ci, en juillet 2016, ne lui a pas accordé sa confiance, provoquant la chute du gouvernement Essid 2. Mais Habib Essid, contrairement à ses détracteurs, est sorti par la grande porte à l’issue de cette expérience.
Aujourd’hui, les prémices d’un scénario comparable se font sentir avec Elyes Fakhfakh. En tout cas, Ennahdha essaye d’imposer sa volonté, ce qui n’est pas du goût d’Elyes Fakhfakh.
A suivre.

Lire aussi
commentaires
Loading...